03/04/2019

Veillées funèbres, livre 2



SERVICE PRESSE


Titre : Veillées Funèbres, livre 2
     Auteur : Paul Blanchot
     Sorti le 31 octobre 2018
     Lu entre février et mars 
     Auto-édition
     Genre : nouvelle / horreur / fantastique / fantasy / science-fiction

► 4 eme de couverture :

"Veillées funèbres - Livre 2" est un recueil de douze nouvelles d'épouvante, et vous n'en aurez jamais lu de plus passionnantes, ni de plus palpitantes. Paru en 2014, "Veillées funèbres" cumule déjà plus d'une vingtaine de commentaires à 4 et 5 étoiles sur Amazon. Le diptyque est désormais complet et vous propose en deux ouvrages 24 pépites !Chaque récit va vous mener aux portes de la mort, en cet instant où tout se joue, que ce soit la fin d'une époque, d'une relation de famille, d'une petite vie tranquille, un piège qui se referme, une traque à laquelle vous ne pouvez survivre.Vous resterez scotchés par ces récits qui vous entraîneront en des lieux et des situations que vous n'aurez jamais imaginés vivre.Vous allez adorer...

Je remercie Paul Blanchot pour ce très beau partenariat. 




    Veillées funèbres est un recueil composé de 12 nouvelles, il fait suite au premier recueil du même nom. Les textes des deux recueils peuvent être lus indépendamment les uns des autres, sauf une seule nouvelle … La nouvelle en question est celle qui ouvre le second recueil et fait écho à celle qui clôture le premier. Plusieurs thèmes prédominent mais c’est surtout celui de la mort qui nous intéresse (comme le titre le laisse penser), la mort et tout ce qui gravite autour, de près ou de loin. Chaque texte possède une ambiance qui lui est propre et s’inscrit dans un des nombreux registres du livre : l’épouvante, la science-fiction, le fantastique ou encore la fantasy. 

     La mort… Un sujet vaste, tellement vaste qu’on pourrait s’y perdre. Entre frissons et immersions, l’auteur nous invite à réfléchir sur cette dernière et à la voir autrement. Comment la perçoit-on ? Que symbolise-t-elle pour nous ? Est-elle la fin de toute chose ? En parcourant les 12 nouvelles de ce recueil vous vous rendrez compte que Paul Blanchot possède une imagination débordante, un sens critique exacerbé ainsi qu’une plume incisive et très imagée. J’ai beaucoup aimé le style, les longues et belles phrases, la richesse du vocabulaire et la capacité de s’adapter à chaque ambiance comme un véritable caméléon. Vous plongerez au coeur de 12 univers différents, à la découverte de la mort car sans nulle doute celle-ci vous attend au tournant. 

     Chaque titre est minutieusement choisi, prenant tout son sens à mesure que l’on progresse dans la lecture. Je les trouve vraiment pertinents, suffisamment explicités et mystérieux pour susciter la curiosité. On peut voir dans les nouvelles de ce recueil des textes engagés qui reflètent un des visages du monde actuel : une planète qui se meurt, la haine qui anime les uns, la violence qui ronge les autres, le tout dans un climat de tension palpable… Un autre thème est particulièrement bien mis en avant, il s’agit de l’immortalité, don ou malédiction ? Je vous laisse choisir, personnellement j’ai déjà choisi depuis longtemps ! Veillées funèbres fut donc une superbe découverte, je suis curieuse de lire d’autres livres de l’auteur. 

      Vous trouverez onze mini avis et non pas douze, je n’ai pas commenté la nouvelle qui débute avec le premier recueil et s’achève avec le second. 



Théâtre 

Après la lecture de cette nouvelle vous ne verrez plus le théâtre de la même façon, soyez-en assuré. En quelques pages l’auteur nous embarque au coeur d’une histoire improbable et captivante, à la rencontre de pirates qui ne cherchent qu’à s’extraire d’un monde qu’ils ne maîtrisent pas. C’est intense, vibrant, décalé et angoissant. L’imagination débordante et des personnages et de l’auteur offre une histoire détonante et passionnante. L’immersion est immédiate, je m’imaginais déjà en tenu de corsaire, prête à en découdre dans cet univers hostile. Tout y est, l’ambiance, le vocabulaire, l’action, le trésor : une superbe nouvelle que j’ai adoré ! 


L’effet de pendule 

    Une histoire qui sous ses aspects cauchemardesques se relève touchante voire attendrissante. Nicole alias Mamita est une vieille femme torturée par la vie, par ce qu’elle semble avoir vécu et la solitude qu’elle traîne depuis trop longtemps… Son personnage est attachant, on se demande ce que les affres du temps lui réservent. Osez vous aventurer dans ces quelques pages et vous obtiendrez la réponse ; une chute savoureuse. 


Gargouille 

     C’est sombre et malsain, une tension plane toute la lecture durant, ombre qui obscurcit chaque page. Ce récit s’inscrit dans un contexte particulier, celui de la guerre 14-18 et des poilus, une époque sanglante durant laquelle de très nombreux soldats périrent, d’autres furent horriblement mutilés… Tous les survivants gardent à l’esprit le souvenir douloureux des obus, le bruit tonitruant des combats qui font rage. L’homme (le soldat derrière l’homme) pense avoir connu et vu toutes les horreurs, il pense...il pense mal. Le personnage principal de cette nouvelle va l’apprendre à ses dépens, la guerre se joue sur tous les fronts, même ce que l’on n’imagine pas. L’ambiance de cette nouvelle est lourde et la tension va crescendo, c’est juste terrifiant.


A new life is coming  

     Paul Blanchot nous propose ici une nouvelle de SF, de la SF pure et dure. Nous nous retrouvons propulsés dans l’espace au côté d’un individu, d’un homme qui semble s’être joué et se jouer encore de la vie. On réfléchit avec lui sur le futur, son futur. Sur une création, sa création. À travers cette nouvelle on entraperçoit l’impact et l’importance de la pensée, des technologies mais aussi et surtout des armes (quelles qu’elles soient). Le suspense est présent, de même qu’une certaine forme de tension qui augmente à mesure que l’on approche de la fin. A new life is coming aborde de très nombreux thèmes qui nous poussent à réfléchir sur le visage que pourrait avoir le monde de demain, entre robot et conflit, pouvoir et ambition. J’ai beaucoup aimé la fin de cette nouvelle ; une très jolie chute.


Cette page sanglante 

     Sans savoir pourquoi, j’ai eu quelques difficultés avec cette nouvelle. Je l’ai trouvé captivante et intense mais je crois que c’est sa construction ainsi que le mélange de concret et d’abstrait qui m’a déstabilisée. Nous sommes amenés à découvrir une femme mais également un livre, un destin improbable pour des actions qui le sont encore plus. D’un côté j’ai énormément apprécié la tension qui va crescendo, d’un autre côté j’ai, comme le personnage principal, commencé à perdre pied, à nager entre réel et irréel. Cette nouvelle est percutante de par les messages qu’elle véhicule, mais je suis loin d’être convaincue par la façon dont elle a été construite, je ne parviens donc pas à me prononcer facilement sur Cette page sanglante. Je crois que j’ai encore beaucoup à apprendre du genre qu’est l’épouvante. 

Le dogme des noyés 

      Avec cette nouvelle, plongez au coeur d’un univers maritime aussi fascinant que terrifiant. Les lois qui régissent les homme sous l’eau, ceux que l’on appelle les noyés, ne sont pas les même que sur la terre. Mers et océans se révoltent et comptent bien faire payer aux hommes le prix de leur insouciance. C’est un bras de fer sans merci qui commence, une guerre dont l’issue sera plus que jamais désastreuse. Une nouvelle intense et édifiante qui prouve que l’auteur est capable non seulement de créer une ambiance insoutenable mais qu’il défend aussi des causes qui lui sont chères telles que la protection de la nature et les luttes contre les pollutions.



Les Terres Rousses 

    J’ai trouvé cette nouvelle beaucoup plus longue que les précédentes, l’auteur a vraiment voulu créer une atmosphère unique ainsi qu’un décor palpable. C’est un conte que nous découvrons, une histoire qui vous fera froid dans le dos. Paul Blanchot aborde non seulement le thème de la famille mais aussi celui de l’immortalité. Don ou malédiction ? C’est une question que je me pose souvent, j’ai davantage tendance à percevoir l’immortalité comme une malédiction… A travers ce conte très ancré dans un univers de fantasy, c’est tout le cheminement vers l’immortalité qui est passé au crible, tout ce à quoi les individus sont prêts pour l’obtenir… L’immersion est totale, on progresse à pas de loup, captivé par la « chasse » et ses origines. J’ai particulièrement aimé la chute de cette nouvelle. 


Cow boy zero

      Le danger est permanent. Constant. Il s’agit d’une véritable traque. C’est à celui qui devra traquer l’autre, à celui qui parviendra à avoir un coup d’avance… Confiance ou argent ? Méfiance ou raison ? Et si tout n’était qu’un piège ? Les mercenaires côtoient la mort chaque jour qui passe, ils en ont fait leur credo, leur gagne-pain. Qu’en est-il quand la toile se referme ? Cette nouvelle interroge un autre rapport à la mort mais également à la vie. L’intrigue est haletante, on veut connaître le fin mot de l’histoire. 


L’antre du Béhémoth 

    Sombre, gore, macabre… Une nouvelle placée sous le signe d’une quête qui ne trouvera sa fin que dans le sang et la mort. A l’image des autres nouvelles du recueil, L’antre du Béhémoth évoque la mort, l’horreur de cette dernière ainsi que la souffrance. On se surprend à être écœuré par ce que l’on imagine de la scène, à être soufflé par le talent de l’auteur qui nous plonge dans une ambiance des plus sinistres, un décor vraiment peu ragoûtant. On avance à tâtons, à la fois fasciné et complètement dégoûté. Une nouvelle capable de vous retourner l’estomac ! 

Nocturne  

     Un récit dense et intense. Quelques pages pour provoquer le doute, l’effroi et la quasi consternation. Quelques secondes et tout peut voler en éclats, le pire peut arriver, le malheur peut s’abattre… Quelques secondes, c’est à peine le temps qu’il faut à la mort pour frapper et à la douleur pour vous assaillir. Clignez seulement des yeux et c’est trop tard. Paul Blanchot instaure un climat de terreur et distille le doute chez chacun de ses personnages mais aussi chez le lecteur. Une nouvelle qui se savoure. 


Veillée funèbre 

     Quoi de mieux qu’une nouvelle éponyme pour clôturer ce recueil ? Une nouvelle édifiante dans ce qu’elle montre de l’homme… Mort et justice vont souvent de paire. L’homme aime à faire régner SA justice, certaines vies (morts?) semblent avoir plus d’importance que d’autres. Veillée funèbre s’avère narrer une histoire percutante qui pourrait tout à fait s’inscrire dans notre quotidien, relater une situation qui pourrait arriver… Plus que jamais, Paul Blanchot nous fait réfléchir et nous confronte à la réalité. Un très bon choix pour achever ce recueil.


3 raisons de lire Veillées Funèbres, livre 2 :

- Une ambiance propre à chaque nouvelle
- Des textes engagés
- De belles réflexions sur la mort et ce qui l'entoure


Vous pouvez vous procurer ce recueil ici 


10 commentaires:

  1. Ah, je l'ai déjà vu passer à quelques reprises celui-là et comme je suis assez fan du format nouvelle, je t'avoue que je me laisserai volontiers tenter ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que tu passerais un très bon moment en plus! Ce recueil est vraiment passionnant :)

      Supprimer
  2. J'aime bien les nouvelles, je me note donc ce petit livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le découvrir.

      Supprimer
  3. Je ne suis pas très nouvelle mais j'avoue que tu me tentes pas mal merci =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment sympa à découvrir, avec de beaux messages :)

      Supprimer
  4. Paul est un auteur fort sympathique que j'apprécie beaucoup. Heureuse que tu aies apprécié son recueil de nouvelles :)
    Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est vraiment très sympa ! J'espère pouvoir découvrir ses autres livres :)
      Belle journée à toi aussi.

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Pas mon "Genre : nouvelle / horreur / fantastique / fantasy / science-fiction" mais heureuse de te souhaiter un bon weekend avec un bon livre peut-être.
    A bientôt, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      En effet, ce sont des genres que j'affectionne beaucoup mais que tout le monde n'aime pas. Je te souhaite une très belle semaine :)

      Supprimer

Merci de ton passage :)