Dernières chroniques sur le blog

Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic

05/02/2019

Les Royaumes Démoniaques, tome 1 : La Roche des Âges


SERVICE PRESSE


Titre : Les Royaumes Démoniaques, tome 1 : La Roche des Âges
     Auteur : Christopher Evrard - page facebook
     Sorti le 25 septembre 2018
     Lu en janvier
     Autoédition
     Genre : fantasy / fantastique

4e de couverture :

« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » - Ciwen

L'horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythe résonnent dans l'inconscient collectif comme des promesses d'un jour meilleur, tel la mystique roche des âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.

Dans une existence où le macabre est un lot quotidien... Quel est le sens de la vie ? Quel signification mettre à des concepts comme l'amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?
Tant d'éternelles énigmes qui se posent à chaque instants, depuis la nuit des temps.

Les réponses apparaissent toujours dans le noir, tels des lucioles fuyantes...


Je remercie Christopher Evrard pour ce service presse.





Certains livres vous embarquent à travers de nombreuses inconnues, à la découverte d'un monde fantastique et de créatures incroyables, La Roche des Âges en fait partie ; j'ai pénétré au cœur d'un univers sombre, angoissant, riche mais surtout passionnant. Tout débute sur un prologue qui, je dois bien l'avouer, me laisse vraiment très perplexe. Je ne suis pas sûre de l'avoir apprécié, notamment car je le trouve beaucoup trop obscur et complexe, je pense qu'il peut effrayer et rebuter certains lecteurs. M'est avis que les éléments de réponse concernant le prologue arrivent trop tard et que de très nombreuses questions restent en suspens, je ne suis donc pas du tout convaincue de son utilité, du moins, dans ce premier tome. Passons donc le prologue et entrons dans le vif du sujet : l'histoire. 


Nous effectuons la connaissance d'un personnage étonnant : Ciwen. Loin d'être un protagoniste ordinaire, une aura de mystère plane autour de lui, lui conférant un aspect presque surnaturel par moments. Il est aussi fascinant que badass bien qu'extrêmement violent. Malgré la rage qui l'anime, on se surprend à s'attacher à lui, à son histoire ainsi qu'au combat qu'il mène. Son parcours est atypique et totalement chaotique, on le surprend à massacrer de pauvres gens et à partir à la recherche d'une étrange roche... Plus Ciwen progresse, plus ses certitudes volent en éclats. Il prend conscience qu'il ne sait pas réellement qui il est, l'évidence le frappe de plein fouet. Va alors débuter, en plus de la quête de la roche des âges, une quête d'identité qui va jalonner le récit. 


Ciwen est déterminé et prêt à tout pour atteindre son but, à savoir : trouver la fameuse roche des âges, celle dont de nombreuses légendes évoquent l'existence mais surtout, les pouvoirs... Nul ne semble réellement connaître son emplacement ni sa réelle puissance, les rumeurs sont si nombreuses qu'on vient même à douter de son existence. Cette roche attire les aventuriers comme du miel, véritable objet de légendes et de quêtes. Quelles sont les intentions de Ciwen ? Pourquoi souhaite-t-il à tout prix mettre la main sur cet objet ? C'est là un des enjeux du livre. 

- Ce n'est pas parce que tu ne vois pas les choses qu'elles ne sont pas réelles. Car après tout, l'univers entier n'est qu'illusion. Une illusion faite pour s'accorder avec n'importe quelle perception et souhait de toute forme de vue.

Au fil de la lecture, on découvre un univers créé de toutes pièces, un monde dans lequel plusieurs races cohabitent dans une certaine harmonie. Les ondins ainsi que les fées font partie intégrante du paysage fantaisiste de ce livre, ce sont des peuples que le lecteur apprend à connaître avec une curiosité non dissimulée. Se dessine progressivement l'importance de la faune et de la flore au cœur d'un monde dangereux où tout peut facilement éclater. Christopher Evrard nous dépeint et nous immerge dans un univers de fantasy que j'aime beaucoup. L'ambiance est lourde et oppressante, on sent que l'atmosphère au-dehors est électrique et chargée de diverses tensions...


Ce qui frappe d'entrée de jeu, c'est la qualité de la plume de Christopher Evrard. L'auteur possède une plume riche et généreuse, sans doute parfois un peu trop en ce qui concerne les détails. Dans l'ensemble la plume est très fluide et agréable, mais certains passages traînent un peu en longueur, ce qui peut casser le rythme. La plume est certes riche mais parfois un peu surchargée, offrant une abondance de détails qui m'a malheureusement sortie de la lecture à plusieurs reprises. J'aime les styles et tournures recherchés mais j'aime également pouvoir me représenter les choses tout en gardant un certain flou et non pas recevoir tous les éléments d'un coup.


De très nombreux personnages gravitent autour de Ciwen, ce dernier semble les attirer mais également les repousser, agissant comme un aimant. La magie va entrer en jeu et ainsi proposer des scènes pour le moins explosives. Les mages comme les autres créatures vont révéler leur pleine puissance à mesure que nous prenons conscience des enjeux du récit. Il ne s'agit pas seulement de trouver la roche des âges, un autre combat pointe brutalement le bout de son nez et fait trembler les pages du livre. Va alors apparaître le mythe du ou des Créateurs, un mythe dont quelques informations nous sont délivrées, par-ci par-là, un mythe dont je ne vous donnerais pas plus de détails pour l'instant...

Lire c'est très bien, mais tout comme les paroles, on n'exprime que ce qu'on veut bien exprimer. Si la personne qui te donne ces informations n'est pas digne de confiance, que valent tes connaissances ?

On ne parvient pas toujours à mettre le doigt sur certaines choses, sur certains aspects de la quête de Ciwen et des autres intrigues sous-jacentes. Je suis convaincue que les (nombreux) tomes suivants nous offrirons des clés de compréhension mais surtout des réponses. L'intrigue se complexifie et se densifiant au fil des chapitres, chaque personnage gagne en profondeur et le masque des uns et des autres tombent. Le mur des apparences s'effrite, il devient temps d'affronter la réalité en face et de se préparer au pire... Silence et vacarme cohabitent au même titre que la bonté et la méchanceté. Rien n'est manichéen, tout est dans une subtilité que le lecteur s'approprie. 


Une guerre semble sur le point de se préparer, les combats font rage et brisent l'harmonie qui s'était installée. Au milieu de tout cela, le destin de Ciwen se dessine et prend forme, une destinée sur laquelle il n'a aucun contrôle et qu'il découvre avec étonnement. Il est alors question pour lui de connaître ses origines et d'accorder sa confiance avec parcimonie... Ce livre pointe du doigt de très belles valeurs et nous pousse à réfléchir sur la confiance et la méfiance, sur les moyens que nous employons afin de justifier la fin mais surtout, sur le besoin de se connaître pour aller de l'avant. Je suis curieuse de retrouver Ciwen et les autres personnages... 


Le premier tome de la saga Les Royaumes Démoniaques n'est pas un simple livre, il s'agit d'un véritable objet livre illustré. À certains moments clés, de superbes dessins sont insérés de telle façon à proposer une pause aux lecteurs, leur laissant tout le loisir d'admirer les coups de crayon de l’illustrateur. Je regrette juste de ne pas avoir eu l'occasion d'observer de plus près les illustrations au format papier, toutefois, même en numérique, elles restent splendides. Je salue le travail de Jenny Burgy !


En définitive, Christopher Evrard nous propose une immersion au cœur d'un univers fascinant dans lequel cohabitent plusieurs peuples, un monde aussi terrifiant que fantastique. Ciwen et sa recherche de la roche des âges sont au cœur du récit, d'autres personnages vont venir graviter autour de lui et ainsi densifier l'intrigue. J'ai aimé la valse des personnages, découvrir peuple et légendes, trembler et frémir avec eux. Il s'agit d'un récit sombre et intense qui fera travailler votre imaginaire et vous poussera à réfléchir. J'ai passé un bon moment en compagnie de ce premier tome qui pose les bases d'une saga qui s'annonce prometteuse et passionnante.


3 raisons de lire Les Royaumes Démoniaques, tome 1 :

- Une atmosphère noire et dure
- Le personnage de Ciwen est fascinant
- Un univers très riche

BONUS : de superbes illustrations à l'intérieur du livre!


Pour faire un petit tour dans cet univers c'est par ici

La chronique de : Les Miss Chocolatine Bouquinent 

22 commentaires:

  1. cela a l'air d'être une histoire captivante, peut-être un peu trop complexe pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment captivante et intense ! Il faut vraiment adhérer à l'univers et aimer la fantasy. Pour le côté complexe, je pense qu'il faut passer outre le prologue afin de savourer l'histoire :)

      Supprimer
  2. Houuuu, alors là, j'avoue que tu me fais carrément envie ma belle, l'univers me correspond totalement et cerise sur le gâteau, la couverture est sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me fait vraiment plaisir !! Je ne peux que te le conseiller alors ! :D

      Supprimer
  3. Purée, je ne me serai absolument pas retournée sur ce roman. Il est beaucoup trop sombre pour moi. Cependant, tu parviens à me faire douter. Vilaine ! Je suis réellement curieuse de voir ce que peut donner la plume de l'auteur !
    Merci pour cette double découverte ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah je suis heureuse de te faire douter ♥
      J'espère que tu pourras te faire ta propre idée car l'univers est vraiment génial. Merci à toi !

      Supprimer
  4. Merci pour cette très chouette chronique qui donne envie de lire ce 1er tome. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, c'est vraiment une très belle découverte. Bisous :)

      Supprimer
  5. Je ne pense pas lire ce livre mais merci pour cette découverte ♥

    RépondreSupprimer
  6. Une chronique très complète qui m'a donné envie d'en savoir plus...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Voici une oeuvre qui pourrait bien m'intéresser. Un anti-héros quelque part... j'aime ce style.

    Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      J'en suis ravie ! Un anti-héros réellement fascinant dans un univers très sombre.

      Avec plaisir :)

      Supprimer
  8. chronique alléchante, tu me tente bien avec ce livre. Je me pencherais peut etre sur la question

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! C'est un livre à découvrir, j'ai hâte de lire la suite :)

      Supprimer
  9. Je vois seulement maintenant tous ces commentaires et ces gens curieux de lire mon livre suite à ta chronique... je suis ému. Merci encore pour ton travail kathleen :)

    Christopher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Je suis heureuse de donner envie de découvrir ton travail, il vaut le détour :)

      Supprimer
  10. J'ai terminé de lire ce livre également, donc tu pourras prochainement lire mon article. Mais globalement, j'en suis arrivée à des conclusions similaires, surtout en ce qui concerne des éléments de l'histoire et de la quête de Ciwen qui demeurent obscures dans ce premier tome.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je file lire ton article :)
      En effet, cela demeure très obscur mais je suis convaincue que les tomes suivants nous en apprendront davantage

      Supprimer

Merci de ton passage :)