Dernières chroniques sur le blog

Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic Image and video hosting by TinyPic

05/09/2018

Blind


SERVICE PRESSE


►  Titre : Blind, appartient à la trilogie Les Singes de la Bêtise
      Auteur : Joseph Kochmann
      Sorti le 7 septembre 2018
      Lu entre le 29 août et le 4 septembre
      Auto-édition
      Genres : Horreur / Fantastique / Thriller / Aventure

► 4eme de couverture :

Suite à l’horrible massacre de six adolescents, Johan, jeune Orshenois de 16 ans, se réveille dans un étrange tribunal dirigé d’une main de fer par Blind, monstrueux aveugle à la peau brûlée. 
Le voici à présent obligé de résoudre tous les mystères d’Orshen :
une fille aux cheveux bleus battue puis tuée, un tatou bipède géant meurtrier, un amoureux transi suivi par de sombres nuages…
Johan parviendra-t-il à faire justice dans cette ville où la neige semble ne jamais s’arrêter ?


Je remercie Joseph pour sa confiance et son soutien, j’ai eu la chance de lire Blind en avant première.






« Le doute a sauvé bien des faiblesses en leur permettant de se reprendre à temps.» 
   Hervé Bazin ; Lève-toi et marche (1952)

       À peine avais-je refermé ce livre qu’une étrange sensation s’est emparée de moi, comme si j’étais coincée entre le rêve d’un part, et la réalité d’une autre part. Un entre-deux perturbant mais grisant, exaltant et fascinant. Je dois vous avouer que j’ai tellement de choses à dire que je ne sais pas où commencer… Je crois que mon cerveau est entré en ébullition, passant en boucle certaines scènes, ressassant certains dialogues, visualisant à l’infini le déroulement des événements. Ce livre a agi comme une onde de choc, un raz-de-marée auquel je n’étais absolument pas préparée. Quand l’auteur m’a proposé la lecture de Blind en avant-première, j’ai naïvement accepté, ravie à l’idée de retrouver la plume et l’univers de l’auteur. J’ai lu la quatrième de couverture en diagonale, je le reconnais. Que voulez-vous, je fais confiance à Joseph. Quelle erreur ! Je lui ai laissé l’opportunité de me surprendre, de me faire douter, de m’immerger totalement dans son histoire déjantée. Je ne m’attendais pas à ça, et vous savez quoi ? J’ai adoré ! 


      J’avais eu un ressenti assez mitigé sur le premier livre de l’auteur, Mute. Il s’agit une histoire sanglante et décalée dans laquelle des adolescents vont vivre des expériences pour le moins violentes et troublantes. Notez bien que les deux livres peuvent être lus indépendamment. Sans doute n’étais-je pas prête, sans doute avais-je été déconcertée voire décontenancée par ma lecture, par l’originalité de l’histoire et le mélange des genres. Avec Blind, l’approche fut différente… Je pensais être préparée, j’étais convaincue que ma précédente lecture m’avait aguerrie… Encore une fois, je me suis trompée en beauté. Blind m’a surprise, non seulement par son originalité, mais par les nombreux messages que l’auteur fait passer, par la diversité et la richesse des personnages, par sa vision de la justice. La plume de l’auteur n’est pas étrangère à ce soudain envoûtement, elle est fluide et limpide, le style unique et captivant. 


       Joseph Kochmann n’a pas de temps à perdre avec des détails superflus, dès le prologue,le ton est donné. J’ai de suite compris que ce livre serait sanglant, déstabilisant mais surtout fascinant. Le prologue laisse planer de nombreuses questions que je n’ai eu de cesse de tourner dans tous les sens. Elles ont agit comme un leitmotiv, guidant ma lecture, focalisant mon attention sur des détails, sur des expressions ou des couleurs. Le lecteur assiste à un massacre, qui sera le point de départ du récit. Un sordide massacre, sanglant, gratuit… Il a eu lieu dans une ville somme toute paisible, rien ni personne n’aurait pu soupçonner une telle violence. La justice doit être rendue, le coupable doit être démasqué, l’ordre rétabli. J’ai vite compris que dans ce livre, tout est une question d’équilibre. Un équilibre ternaire et fragile, une harmonie précaire et pré-établie. Tout ne va pas de pair, c’est le chiffre trois qui guidera les pas de nos jeunes protagonistes. Ils emprunteront des chemins escarpés, de meurtres en révélations, leur confiance et leur amitié seront mises à rude épreuve. 


« La jeunesse a beaucoup d'illusions éphémères. »
Proverbe éthiopien ; Les proverbes et adages abyssins (1907)



      Une fois de plus, ce sont des jeunes que nous suivons. Le lycée semble être une thématique que l’auteur affectionne car à nouveau dans cet environnement que nous faisons leur connaissance. Toutefois, c’est surtout la ville qui a attiré mon attention. Au fil du récit, elle m’est presque apparue comme un personnage à part entière, une entité vivante… En parlant de personnages, chacun avait sa propre personnalité, et je trouve sincèrement que c’est une des grandes forces de ce livre. On s’attache, on doute, on s’étonne et finalement on se laisse prendre au jeu… Vous intégrerez facilement le quotidien, pas si ordinaire que cela (même carrément étrange) de quatre jeunes : Johan, Simon, Céline et Diana. Chacun d’entre eux est présenté dans un contexte différent, nous les découvrons au fil des chapitres face à des situations improbables teintées de fantastique. À leur façon, ils représentent tous des êtres en quête de reconnaissance et d’affirmation de soi. Ils sont autant de profil d’adolescents mal dans leur peau que l’on pourrait trouver aujourd’hui, autant de destin brisé par une jeunesse en perdition. Un très beau tableau dépeignant un pan de notre société à travers le regard de la nouvelle génération, de leur innocence et leur insouciance. 


     Même si l’histoire est implantée dans un monde assez jeune, avec des adolescents et des jeunes adultes, ce livre laisse planer une certaine ambiance lourde, une tonalité sombre règne sur les pages… Vous prendrez conscience du poids des mots, des actes et des pensées. De nombreuses phrases seront lâchées comme autant de bombes explosant en plein vol… Malgré les nombreuses tragédies, malgré les doutes et la peur, malgré la mort qui rôde, ce livre n’est pas triste ! Les personnages rendent le récit vivant et animé, et pour cause : avec Blind, préparez-vous à des dialogues cinglants, ils sont, je le crois, le propre de l’auteur. Franchement, c’est un régal ! J’avais l’impression d’assister à un match de ping-pong tant les punchlines fusaient, tant l’ironie et l’humour régnaient en maîtres. 


      Ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est que Blind c’est avant tout un subtil et habile mélange des genres, cela donne lieu à un récit détonnant, original et décalé. Oui, rien que cela. De l’horreur à souhait pour vous faire frisonner, du fantastique pour installer une ambiance, du thriller pour le suspense… Ah et j’oubliais, une toute petite pointe de romance, mais alors un soupçon, pour saupoudrer le tout. L’histoire est captivante mais surtout rondement menée. J’ai trouvé que l’auteur prenait un malin plaisir à jouer avec nous, mais plus encore avec ses personnages, quel sadisme ! Le rendu est vraiment admirable, maîtrisé de A à Z, toutes les pièces s’emboîtent à la perfection.


« Où la justice décline, la société déchoit. »
Citation de Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)



      Mais qu’en est-il du message ? De ce que l’auteur a voulu faire passer ? Car s’il y a bien un livre dans lequel les messages sont nombreux et multiples, c’est celui-ci. On sent le plaisir qu’a pris Joseph Kochmann à distiller çà et là des réflexions sur des sujets forts et passionnants. Derrière cette histoire, j’ai senti une réflexion sur le travail de l’auteur, de l’homme qui écrit, sur l’originalité et la cohérence d’un texte. J’ai cru percevoir le doute et l’envie, toutes les émotions par lesquelles passent les auteurs, toutes les étapes qu’ils connaissent, tout ce qu’ils peaufinent et corrigent sans cesse. Mon scénario est-il cohérent ? Ai-je laissé suffisamment d’indice ? L’originalité de mon histoire est-elle un frein ou une force ? Autant d’interrogations qui en torturent plus d’un, autant de questions qui cherchent réponses. 


       Je m’éloigne du livre, je divague… Cette histoire m’a retourné le cerveau plus d’une fois, je crois que j’en garderai des séquelles. Sans doute la faute à ces passages si obsédants, terrifiants et fascinants… J’ai assisté, tout comme les personnages, à un véritable tribunal improvisé – théâtre de la justice – dans lequel quelques procès ont eu lieu. Un tribunal imaginaire, grandeur nature qui détone et surprend autant qu’il fascine. Une représentation spectaculaire qui nous incite à réfléchir sur la justice. Qu’est-ce que la justice sinon un instrument au service de la société ? Quelle est votre définition de la justice ? Qui doit selon vous la rendre ? Ne varie-t-elle pas selon les individus ? La justice… C’est ce fil rouge qui guidera le récit, cette notion clé qui donne toute sa consistance à l’intrigue. S’ajoute à cela, l’amour… Ne dit-on pas que l’amour rend aveugle ? Et que la justice est aveugle ? L’un comme l’autre peuvent vous pousser à commettre l’irréparable, à perdre le contrôle de vos émotions… Amour et justice, l’équilibre est rompu, harmonie il ne peut y avoir… 


     Je vous ai dit précédemment que tout fonctionnait autour du chiffre trois… Trois grandes affaires, trois étapes pour les résoudre, trois jurés… Tout est savamment calculé, étudié, analysé. Le lecteur est sans cesse dans le flou, le doute. On peut avoir l’impression que l’histoire par dans tous les sens, mais les pistes sont volontairement brouillées pour nous proposer en final en apothéose… Une fin surprenante et inattendue, à l’image de ce livre. Blind c’est des meurtres, des procès, une histoire violente et sanglante, parfois douce, souvent improbable et délirante. Un thriller atypique sur fond de justice… Méfiez-vous des apparences, avec ce livre vous vous méfierez de tout le monde, même du chat de votre voisine. Je n’aurai qu’un conseil à vous donner, ou peut-être deux : Parlez, ouvrez l'œil, restez à l'écoute, mais surtout : découvrez ce livre.


► 3 raisons de lire Blind :

- Un univers unique, original et décalé
- Des dialogues cinglants
- De nombreux messages cachés entre les lignes



26 commentaires:

  1. Je t'avoue que j'ai lu ta chronique en diagonale, j'ai le SP qui m'attend dans ma liseuse :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas sûre que ce soit pour moi par contre :/

    RépondreSupprimer
  3. Un ivre qui aurait pu me plaire mais la touche de fantastique me fait dire que malheureusement, il faut que je l'oublie. Heureuse que tu aies passé un très bon moment livresque avec ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je pense qu'il ne faut pas se fixer de limite par rapport à un genre, parfois cela peut surprendre, et dans le bon sens :)
      Merci beaucoup !

      Supprimer
  4. Je suis totalement fan de la couverture en tout cas et l'univers me plaît énormément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis également fan ! Alors je ne peux que te conseiller ce livre :D

      Supprimer
  5. Eh bien, je ne suis pas sûre que ce soit fait pour moi mais je prends note de l'originalité ! Ce genre de livres peut parfois sauver d'une panne de lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une originalité totalement assumée qui donne du charme au récit !
      En effet, et il peut également permettre de découvrir un univers jusqu'alors totalement inconnu :)

      Supprimer
  6. Il a l'air top, merci pour cette nouvelle découverte ^^

    RépondreSupprimer
  7. NL:
    Coucou, comment tu vas? ^^

    Un nouvel article est en ligne sur le blog : http://lecturesdunevie.weebly.com/home/liebster-award

    Bonne journée :D

    RépondreSupprimer
  8. Oh, je suis méga tentée ^^ J'aime bien le résumé, ton avis me rend très curieuse de le découvrir, il a l'air atypique et captivant. Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je peux t'assurer qu'il n'en a pas seulement l'air :) Au plaisir, j'espère sincèrement que tu auras l'occasion de le lire un jour !

      Supprimer
  9. NL:
    Coucou, comment vas-tu?

    Une nouvelle chronique est en ligne sur le blog ^^ http://lecturesdunevie.weebly.com/home/la-meute-mercure-t1

    Je te souhaite une très bonne journée :D

    RépondreSupprimer
  10. NL:
    Coucou, comment vas-tu?

    Un nouvel article est en ligne sur le blog : http://lecturesdunevie.weebly.com/home/a-linterieur-a-fleur-de-peau

    Je te souhaite une très bonne semaine :D

    RépondreSupprimer
  11. C'est intéressant car on sent bien dans l'écriture de l'article que le récit t'a "retourné" le cerveau comme tu le dis. Beaucoup d'idées, de réflexions, de remarques, de pensées. Ce n'est pas confus, loin de là, c'est un article très riche au contraire et on sent que l'histoire t'a marqué, et j'aime particulièrement les livres qui ont cet effet là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, un récit qui retourne le cerveau, qui fait réfléchir intensément.
      Merci beaucoup pour tes mots ! Cette histoire m'a marqué car le style tout comme les personnages sont percutants, je ne peux que te le conseiller si tu aimes ce genre de livre.

      Supprimer

Merci de ton passage :)