Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

13/08/2017

Claudine à Paris


Publié en 1901

Son original de père ayant brusquement décidé de s'installer à Paris, Claudine se retrouve rue Jacob dans un appartement sombre, entre deux cours. Refusant obstinément de sortir, errant d'une chambre à l'autre, la gorge rétrécie et l'appétit absent, elle finit par tomber gravement malade. Deux mois passent. Claudine, sans oublier Montigny et sa chère école, reprend petit à petit goût à la vie. Elle fait la connaissance de son ravissant neveu Marcel qui a dix-sept ans comme elle et ses confidences sont bien excitantes ! On la demande en mariage... et enfin elle découvre l'amour.


Editions Le Livre de Poche
Classique
255 pages 


Lecture dans le cadre de la licence. 

     Ce livre appartient à la série des Claudine, une série de livre écrite par Colette à la demande de son mari Willy. Il fait suite à Claudine à l'école ( que je n'ai pas lu ), on peut y trouver de nombreuses références au précédent livre, notamment les passages concernant Montigny, sa vie avec Luce et d'autres rappels encore.
    Comme le titre l'indique, Claudine est à Paris. Elle découvre une ville très mondaine, un milieu très différent de sa campagne. L'opposition rural/urbain est saisissante pour une Claudine qui n'avait jamais quitté son petit cocon. Le besoin d'être accompagnée lors des sorties, mais plus encore celui d'être bien habillée nous apparaît comme primordial. Les femmes sont vêtues de belles robes, parées de chapeaux et de bijoux, ce qui diffère quelque peu du style campagnard auquel était habitué Claudine. Je peux vous assurer que le franc-parler de Claudine est totalement en décalage avec la vie Parisienne, ce qui rompt avec les codes de l'époque.  
      Les premiers pas de Claudine à Paris sont donc délicats, il faut savoir que c'est son père qui l'y envoie et que c'est Tante cœur, comme elle aime l'appeler, qui la prendra sous son aile. Chez tante cœur Claudine fera la connaissance de Marcel, un jeune homme de son âge avec qui elle nouera des liens. De confidences en confidences les deux amis vont peu à peu se dévoiler et il est intéressant d'observer les changements qui s'opèrent en eux. Ils prennent conscience de la société dans laquelle ils évoluent, du regard des gens et des ragots, mais plus encore ils apprennent à s'assumer.
    A travers le regard plus ou moins innocent de Claudine, le lecteur est amené à découvrir un pan de la vie parisienne et notamment le théâtre et l'univers du spectacle, un monde très particulier mais aussi très bruyant. Pour celles et ceux, de l'époque, qui ne connaissent pas ce monde, l'entrée dans cet univers est des plus fracassantes, nous avons plus l'impression d'assister à une réunion qu'à un opéra tellement les bavardages vont bon train. Claudine est donc introduite à Paris et y réalise ses premières expériences mais aussi ses premières rencontres avec des femmes mondaines, qu'elle croisera dans les salons comme dans les théâtres.

Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY
     On pourrait dire que Claudine est atteinte d'une sorte de mal du pays, elle n'aime pas Paris qu'elle accuse d'être à l'origine de tous ses maux. Paris, ville Lumière, se transforme en Enfer pour ceux qui subissent la cadence imposée. Vivre dans la capitale n'est pas de tout repos, cela n'est pas non plus donné à tout le monde! Claudine va faire cette effroyable découverte quand elle apprendra avec dégoût l'histoire d'une de ses amies... Ce livre illustre donc, presque avec brio, les difficultés que les jeunes filles du début du Xxe siècle peuvent rencontrer à Paris..
    Une ombre semble planer sur Claudine, celle d'un père absent et totalement désintéressé, un père qui ne sait rien concernant la vie de sa fille. L'apparition, dans le livre, de Renaud, semble redonner un souffle au récit. Ce dernier jouera différents rôles auprès de Claudine, tels que celui de père, d'ami mais aussi et surtout d'ami. On peut se permettre de faire quelques rapprochements avec la vie de l'auteure qui verrait en Renaud le Willy qu'elle aurait voulu..
    Claudine à Paris évoque donc l'entrée d'une petite campagnarde dans un univers mondain. La jeune femme sera en quelque sorte notre guide, elle apprendra et évoluera dans un monde très différent de ce qu'elle connaissait jusqu'à présent. Nous découvrons donc Paris sous le regard de cette jeune demoiselle, c'est toute une page de son histoire qui est en train de s'écrire.. La suite avec Claudine en ménage!
  

16 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce classique. Il a l'air très intéressant mais j'avoue que je ne sais pas si je sauterai le pas. Enfin, sait-on jamais. Je peux tomber dessus par hasard 😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans le semestre passé à étudier cette auteure, je t'avoue que je n'aurai sans doute jamais lu ce livre. Je suis contente de l'avoir lu, j'ai découvert une belle plume, celle d'une autre époque ;)

      Supprimer
  2. Je me le note, ça pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas, j'espère que tu auras l'occasion de le lire ;)

      Supprimer
  3. Légèrement trop classique pour moi, ce n'est pas vraiment mon envie du moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux le comprendre, j'ai aussi des périodes dans lesquelles je privilégie certains genres :)

      Supprimer
  4. J'ai toujours été intriguée par les romans de Colette. J'aimerais bien les découvrir un jour, en particulier tout ce qui touche aux Claudine. Ton avis sur celui-ci me rend bien curieuse ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'avant de le découvrir en cours je ne la connaissais pas du tout... :)
      Pour les Claudine je pense qu'il vaut mieux commencer par Claudine à l'école, le premier de la série :)

      Supprimer
  5. Merci pour la découverte de ce titre, je ne connaissais pas !

    RépondreSupprimer
  6. Coucou,

    J'espère que tu vas bien?
    Une nouvelle chronique est en ligne sur le blog : http://lecturesdunevie.weebly.com/home/amours-et-autres-enchantements-sarah-allen

    Je te souhaite une très bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi pas tenter cette lecture si je tombe dessus, mais elle n'est pas dans mes priorités ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'aurait pas non plus fait partie de mes priorités, j'espère que tu auras l'occasion de découvrir cette auteure :)

      Supprimer
  8. Je n'ai lu qu'un livre de Colette : Nos amies les bêtes (enfin, suis plus très sûre du titre, là) mais j'avais beaucoup aimé. Ca fait clairement partie des classiques que j'aimerais lire, déjà pour le côté un poil féministe de l'autrice puis pour sa plume que se lit easy peasy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmm je crois que c'est le bon titre ;) Ma prof nous en a parlé et il a l'air sympa! Ah ça pour se lire esy peasy, c'est englouti en quelques heures :D

      Supprimer

Merci de ton passage :)