Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

07/06/2017

Les Orphelins de Windrasor : T1 Entre les murs



À Windrasor, l’un des orphelinats les plus prestigieux du duché de Morenvagk, le sort des pensionnaires semble joué d’avance. Une adoption peu probable ou un envoi au front, synonyme de mort certaine au service d’une guerre dont plus personne ne semble se souvenir des raisons, sont leurs seules perspectives d’avenir.
Dans ce monde qui a perdu la tête, prisonniers du plateau imprenable sur lequel s’élève le célèbre orphelinat, Spinello et ses amis ne savent pourtant pas que le destin a prévu bien d’autres choses pour eux.
Toutes les grandes aventures ont un point de départ, parfois perdu au milieu de l’immensité d’une forêt entourant un bien étrange établissement.

Auto-édition
Jeunesse / Fantastique 
Version numérique





    J'avais été plus que séduite par la plume ainsi que le style de Paul Clément dans son ouvrage intitulé "Les Décharnés" ( chronique ). Une très forte envie de renouveler l'expérience s'est faite sentir et je me suis presque tout naturellement tournée vers le premier tome des Orphelins de Windrasor.  
    D'entrée de jeu la lecture est addictive, le style est fluide, les pages se tournent rapidement ( à vitesse grand V ). J'ai lu ce livre en à peine 3h tant j'étais plongée dans l'histoire, je n'en ressortais qu'à de rares occasions, notamment afin d'effectuer quelques pauses et prendre du recul sur ce que je lisais. Vous comprenez donc que j'ai presque littéralement ce premier tome, je dis presque car je crois que mon estomac n'aurait pas vraiment apprécié.  
     L'histoire est très prenante, le lecteur est immédiatement mis dans le bain et nous suivons avec une curiosité non dissimulée la vie des personnages. Des protagonistes amusants en plus d'être attachants, des êtres avec qui l'on peut avoir envie de passer du temps ( ou non ) mais que l'on a surtout envie d'apprendre à connaître. Spinello est un des Orphelins de Windrasor, un jeune intrépide qui ne cesse de rendre la vie dure aux gardiens. Petite pensée pour Octave qui en voit de toutes les couleurs avec les enfants plus ou moins turbulents.
    Un des points très positif de ce livre réside dans le dynamisme des chapitres. En effet, les points de vue sont alternés, Spinello, Placide, Iphis et Octave sont autant de personnages que nous suivons de près. Iphis adore la lecture et moi j'adore le clin d'œil aux jeunes qui aujourd'hui découvrent les plaisirs de lire. Découvrir ce que chacun pense, ce que chacun espère en secret m'a permis de me sentir plus proche d'eux, d'être comme le témoin silencieux des intrigues et mystères de Windrasor. Nous sommes la petite souris qui se faufile partout, au courant de presque tout mais qui ne peut absolument rien dire.
    J'ai trouvé l'intrigue originale, il n'est pas chose courante que de suivre des orphelins dans ce que certains peuvent qualifier de prison, d'autres de pensionnat. Personnellement Windrasor m'est apparu comme une sorte de refuge qui sous une belle apparence cache bien des secrets. Un refuge pour qui ? Pour les Orphelins me répondrez-vous sans doute. Oui, je l'avais bien deviné, mais ma question est la suivante : d'où viennent-ils ? Pourquoi y a-t-il autant d'orphelins ? On peut voir apparaître une vague esquisse d'un monde qui se déchire et laisse derrière lui des âmes en peine. Un mystère plane autour de ces enfants, du conflit qui semble faire rage dehors, mais nous n'avons que de minces informations pour sustenter notre curiosité.  
    Nous ne savons presque rien de ce qui se passe hors des murs, ce qui crée une impression de huis-clos dans les dédales de Windrasor, d'où la justification du sous-titre à mes yeux " entre les murs". J'ajouterai que ce livre est parcouru d'un souffle, celui de la jeunesse, de l'espoir mais aussi de la liberté. On se sent pousser des ailes, notamment quand on peine à Spinello et à ses rêves d'ailleurs. Ce livre entre dans la catégorie jeunesse sans tomber ni dans les clichés ni dans l'excès.  
    Dans ce livre, malgré la joie et les moments de rire, on trouve des passages dans des tons beaucoup plus sombres qui ne sont pas sans rappeler la méchanceté humaine ainsi que les vices de l'homme. Nous pouvons être choqués par la cruauté des enfants à l'égard de leurs semblables, cette dernière ne semble pas connaître de limites.  
    Mystères et légendes trouvent leur place à Windrasor, l'Orphelinat est-il hanté ? Les légendes existent-elles réellement ? C'est sur un événement des plus inquiétants que Paul Clément invite le lecteur à lire le deuxième tome. Un livre que je ne manquerai pas de lire!



  

24 commentaires:

  1. Wahou, j'adore la couverture et l'univers a l'air absolument génial, je suis extrêmement tentée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore la couverture également, et il n'a pas l'air absolument génial, il l'est :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Raison pour laquelle je me suis laissée tenter, et j'ai eu raison :D

      Supprimer
  3. Je suis ravie de voir que tu ais passé un bon moment livresque ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la découverte, c'est un livre qui promet ! J'apprécie beaucoup le fantastique alors ça risque de me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le passage, c'est en effet un livre qui promet :)
      Je pense qu'il a tout pour plaire dans ces cas là !

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si j'apprécierai ce livre, mais merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aimer le fantastique, au plaisir :)

      Supprimer
  6. Merci beaucoup pour cette nouvelle critique très enthousiaste. Je suis ravi ! On se dit donc à bientôt pour la suite des aventures de mes orphelins alors. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous surtout pour ce livre!
      A très bientôt, j'ai hâte de lire la suite! Bonne journée :)

      Supprimer
  7. Une belle chronique qui donne envie de connaître le roman :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre qui se dévore, je te le recommande :)

      Supprimer
  8. J'ai survolé ta chronique car je compte bien lire ce roman très prochainement car moi aussi très charmée par la plume de l'auteur !

    RépondreSupprimer
  9. Je suis hyper tentée par ce roman, le résumé m'attire et ton avis m'a convaincue de le lire. Merci pour cette jolie découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi! J'espère que tu auras l'occasion de le lire :)

      Supprimer
  10. La couverture est très jolie en tout cas (et mine de rien, je trouve que c'est assez rare quand on parle d'auto-édition). Je n'avais pas lu Les Décharnés parce que je suis une trouillarde, du coup, les zombies et moi on est pas super copains. Mais par contre, celui-ci me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te l'accord, elle est très belle. J'en trouve régulièrement des jolies en auto-édition, après c'est sûr que certaines le sont plus que d'autres :)
      Les Orphelins sont peut-être un peu plus accueillants que les zombies en effet !

      Supprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout mais ça pourrait me plaire, merci pour la découverte ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ça pourrait te plaire, merci pour le passage :)

      Supprimer
  12. Il y a tant d'auto-éditions qui valent le détour ! Dommage que je n'ai pas assez de temps à leur consacrer... Mais heureusement, tu es là pour les mettre en lumière, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je confirme, il y en a énormément! J'essaie d'en lire un maximum en plus de mes autres lectures, pour l'instant cela doit faire 2/3 mois que je ne lis que ça :D

      Supprimer

Merci de ton passage :)