Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

22/05/2017

L'affaire Madeleine Vincente





Abandonnée à la naissance, adoptée par un couple d’aristocrates qui se déchirent après la mort de leur fille unique, Diane est élevée entre Gênes, Cannes et Paris.
Elle perd son père à quatorze ans et sa mère à vingt ans. Seule au monde, elle combat ses démons pour enfin croquer la vie et réaliser son rêve de famille « idéale ».
Mais le secret de ses origines, ressurgi d’outre-tombe, viendra la hanter et la briser.
Une enquête captivante, un témoignage poignant sur l’abandon sous toutes ses formes. Une quête obstinée du bonheur et une leçon d’espoir… Mais surtout le récit bouleversant d’une histoire vraie, à lire comme un roman.
Celle qui l’a mise au monde répondra-t-elle à cet appel ?

Autoédition
                            Témoignage / récit
   Version numérique 

Je remercie l'auteur pour ce service-presse ainsi que pour sa confiance. 



    Je n'ai pas l'habitude de lire des témoignages, je n'ai d'ailleurs pas le souvenir d'en avoir lu, c'est donc quelque peu hésitante mais avide de découvertes que je me suis lancée corps et âme dans cette lecture. S'immiscer dans la vie de quelqu'un à travers les pages d'un livre représente toujours une épreuve plus ou moins difficile, plus ou moins intense.
     Poignant et troublant témoignage d'une femme née sous X, cette femme a le même âge que ma mère, ce qui m'a permis de me représenter un peu l'époque et le contexte de la naissance ainsi que les différentes étapes de sa vie. Un sentiment de proximité, quelque peu étrange mais très discret, s'est créé au fur et à mesure, comme une projection fictive de ma mère, comme si je transposais une réalité à une autre.
    Une obsession dévorante se ressent dès les premières pages, débutent alors un long cheminement, une quête de vérité(s) ainsi qu'un besoin de connaître ses origines pour aller de l'avant. Nous suivons un personnage central, celui de Madeleine, ce choix crée une certaine intimité avec le lecteur, nous permet de rentrer directement au cœur du témoignage, sans détour. De la plus tendre enfance jusqu'à l'âge adulte, le besoin de connaître ses parents biologiques apparaît comme un fil rouge qui rythme les différentes étapes de sa vie mais aussi comme un fantôme du passé qui plane sur le présent ( et le futur ).
     Au fil des pages, d'autres personnages viennent graviter autour de celle qui a été nommée Madeleine. Quand un enfant né sous X, on lui attribue 3 prénoms, Madeleine est l'un d'entre eux. Entre éloignement et rapprochement, les différents protagonistes que nous rencontrons ont eu un impact plus ou moins déterminant dans la vie de la jeune femme. Je pense bien évidemment à Jeanne, mère adoptive mais aussi et surtout modèle, une femme qui inspire la sympathie et la compassion. La personne de Jeanne à la fois un pilier de la vie de Madeleine et du récit, figure forte et centrale, génère un certain nombre de sentiments.
     La plume de l'auteure est vraiment très fluide et agréable, je me suis laissée bercer, engloutissant les chapitres les uns après les autres. J'ai été happé par le style, par l'histoire, par la manière dont tout ceci est raconté. Véritable régal que celui de laisser ses yeux glisser sur les mots. Le terme de maturité me semble ici adapté pour vous parler du style, une écriture mûrement réfléchie, douce et délicate qui embarque le lecteur, le fait voyager à travers les méandres de la vie de Madeleine.


    La vie de l'auteure est ponctuée de périodes plus ou moins creuses, bonheur et tristesse se côtoient et nous livrent le récit d'une vie mouvementée. Certains moments de la vie de l'auteure sont caractérisés par le désir voire l'obsession de connaître ses origines, d'autres moments quant à eux témoignent davantage du relâchement, parfois même du désintérêt et du rejet de cette quête. Quoi qu'il en soit, les chapitres sont toujours très rythmés, retraçant avec recul les grandes lignes de chaque étape de la vie.

    Ce témoignage pourrait entrer dans la catégorie de ceux qui nous touchent, ceux qui nous font réfléchir et remettre en question notre petite existence. Je n'aime pas classer des ouvrages dans des catégories comme on rangerait des vêtements dans des tiroirs, pourtant j'ai besoin de vous donner une image de cette histoire, de donner du poids aux mots. Être né sous X c'est grandir avec une ombre qui plane au-dessus de votre tête, c'est aussi douter, se poser des questions. Ne pas connaître ses parents c'est un peu ne pas se connaître soi-même, c'est ignorer d'où l'on vient. Le poids de la différence se fait sentir, de même que celui de l'absence. L'auteure n'entre pas dans le pathos ni dans un récit larmoyant afin de gagner notre pitié, loin de là. Diane de Monteynard nous partage ses hésitations, ses peurs, ses forces comme ses faiblesses.

   Tenter de remonter à la source n'est pas chose aisée, le parcours sera semé d'embûches, de détours imprévisibles et de cul-de-sac. Nous suivons, presque incrédules mais captivés, les démarches de l'auteure afin de connaître l'identité de sa mère biologique. Les législations concernant les demandes de renseignements des personnes nées sous X s'assouplissent au fil du livre. Le lecteur se rend compte qu'il ne s'agit pas d'une banale quête de vérité, quelque chose de plus gros se cache derrière tout cela, une affaire qui couvre deux décennies et qui semble mettre des bâtons dans les roues des curieux. De nombreuses portes restent closes, un mur de silence semble avoir été érigé autour des certaines adoptions.

     J’achèverai cette chronique en abordant avec vous le sous-titre que l'on peut trouver, un sous-titre très bien choisi qui caractérise l'histoire : une vie entre abandons répétitifs et lourds secrets bien gardés. Ce livre nous offre donc un superbe témoignage, très bien écrit et rythmé, qui nous invite à réfléchir sur des notions telles que l'abandon ou encore le besoin de connaître ses origines. Si vous aimez les témoignages, je vous recommande cet ouvrage, vous y trouverez tendresse et maturité.



16 commentaires:

  1. NL: Coucou,

    Comment vas-tu?

    Une nouvelle chronique est en ligne sur le blog: http://lecturesdunevie.weebly.com/home/saisir-ka-tucker

    Je te souhaite un bon après-midi :D

    RépondreSupprimer
  2. Wahou cette lecture a l'air hyper touchante! Je ne suis pas hyper fan de témoignages mais pourquoi pas pour changer de mes habitudes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est touchante, tant par les thèmes abordés que par la plume. Parfois essayer de nouveaux genres peut faire du bien :)

      Supprimer
  3. Ce livre ne me tente pas plus que ça mais je suis contente qu'il t'ai plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre, ce n'est pas un genre qui plaît à tout le monde :)

      Supprimer
  4. Ce témoignage doit être touchant, merci pour la découverte. Je lis très peu de témoignages, j'ai dû en lire deux il y a bien longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est touchant, c'est le mot. Je n'en lis que très rarement aussi, ça change et cela permet de faire de belles découvertes :)

      Supprimer
  5. cela fait longtemps que je n'ai pas lu de temoignages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça faisait bien longtemps que je n'en avais pas lu un comme celui-là :)

      Supprimer
  6. Je lis de temps à autre des témoignages, et je trouve que c'est très difficile à chroniquer, tu t'en sors très bien ! Mais ça ne m'étonne pas ;) Tu donnes envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, difficile de chronique une plume et un livre qui raconte quelque chose de réel, de concret. Merci beaucoup, ça me fait plaisir :)
      J'espère qu'il fera parti des témoignages que tu liras !

      Supprimer
  7. Je lis assez peu de témoignages, le genre me met réglièrement mal à l'aise, en fait. Du coup j'hésite, parce que tu en parles quand même super bien, et ça me tente plutôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en lis très peu également, c'est toujours une lecture très délicate.
      L'écriture n'est pas trop intimiste dans le sens où je n'ai ressenti aucun malaise en le lisant, aucune gêne, donc pourquoi pas :)

      Supprimer
  8. Je pense que ce n'est pas vraiment pour moi... Mais en revanche, je suis certaine qu'il trouvera son public, surtout après un si joli billet ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En acceptant le service-presse, je ne savais pas encore vers quelles destination j'embarquai, je dois avouer être sortie de ma zone de confort mais ce n'est pas plus mal :) Merci encore une fois!

      Supprimer

Merci de ton passage :)