Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

17/03/2017

Les Indes Noires




Chaudière éventrée, pistons tordus, passerelles brisées... Les vieilles houillères d'Aberfoyle, en Ecosse, sont bien mortes. De mystérieux événements continuent pourtant de s'y dérouler.. Un terrible mystère semble dissimulé au fond de la mine ! Dans l'épaisse obscurité, les galeries résonnent encore de coups de pic. Les souvenirs, sans doute ! Mais ces lueurs éphémères s'éloignant sans bruit... Les fées maléfiques des légendes écossaises ? Une voûte qui s'écroule, le lac Katrine qui se vide... Et cette enfant terrorisée... Par quoi ? Par qui ? Pas de doute, un esprit malveillant hante les lieux ! Contre rumeurs et superstitions, James Starr, l'ancien ingénieur, viendra-t-il à bout de tous les secrets que renferme la vieille mine d'Aberfoyle ?



Editions Librio     Aventure / Fantastique    155 pages



Enfin, oui enfin. Ne me blâmez pas, on fait tous des erreurs, faute avouée à moitié pardonnée. Le retard et le manque se comblent tout doucement, dans une sorte de quête initiatique pour découvrir l'auteur et son univers. Vous l'aurez compris, il s'agit du premier livre de Jules Verne que je lis !*émotions
L'histoire d'une mine et de ses mineurs, rien de bien passionnant de prime abord. Une mine un peu mystérieuse, une histoire captivante et bien écrite qui aborde la révolution industrielle en Europe, voila qui devient intéressant. Les mineurs sont entièrement dévoués à leur très chère mine, comme animés d'une terrible passion pour cette dernière, une obsession qui les dévore.
Simon et Harry Ford découvrent que la mine qu'ils croyaient vide ne l'est peut-être pas... Ils se rendent compte que tout n'a pas encore été exploité, que la mine n'a pas dit son dernier mot. A partir de cette découverte pour le moins incroyable, cela faisait plusieurs années qu'aucun être humain n'avait travaillé dans cette mine, le récit prend une autre tournure, les actions s'enchaînent, la vie des mineurs semblent reprendre son cours.
Au fil des pages deux camps se dessinent et vont s'opposer, le premier semble pris au piège du second, monstre qui referme ses griffes sur ses victimes. L'apparition de certains éléments – inexplicables pour les protagonistes – apporte une touche fantastique au récit, des airs de mine hantée. Un être ou une entité, les personnages ne savent pas, fait des pieds et des mains pour empêcher la reprise de l'activité du charbon dans ce sombre lieu, tous les moyens sont bons pour éviter l'installation des machines ou l'avancée du travail.
De l'opposition à la mine on peut essayer d'y voir une sorte d'opposition au progrès voire à la technologie, une certaine prise de ce conscience de ce que cela peut provoquer sur le monde extérieur, des dégâts que le progrès peu causer sur la nature en dépit des améliorations qu'il propose. Le petit être malfaisant semble refuser qu'on touche à son environnement, refuser une quelconque avancée de peur de ce que cela peut engendrer. Verne nous décrit et illustre ici les avantages et inconvénients du progrès, soulignant en quelque sorte la dépendance de certain à la mine, à cet amas de pierre et de terre. Une mine qui rend fou...
Les personnages sont aussi divers qu'attachants, chacun possède des idées bien ancrées, des idées fixes que rien ou presque ne pourra ébranler. Au cours d'une excursion, Simon et Harry Ford font la découverte d'une jeune fille nommée Nell, elle peine à parler, à se confier. Par la suite, nous apprendrons qu'elle est une enfant de la mine, qu'elle n'a jamais connu le monde extérieur, à travers son personnage et ses yeux innocents, Verne évoque toute la beauté du monde qui nous entoure, une beauté que nous nous évertuons à modifier et souvent à détruire.

4 commentaires:

  1. C'est toujours un régal de lire tes chroniques, vraiment !!
    Sinon, je ne vais pas te jeter la pierre, je n'ai pas encore lu de Jules Verne, le temps me manque ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore Jules Verne ! Celui-ci ne me tentait pas tellement à la base, mais ton avis me rend curieuse. Merci de m'avoir fait changer d'avis, il a l'air super intéressant.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas encore lu de romans de Jule Verne, mais j'en ai deux dans ma liseuse, donc un jour, mais quand, je ne sais pas lol

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup Jules Verne pour ma part, et je ne connaissais pas du tout celui-ci ! Bref, tu me donnes bien envie !

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)