Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

02/03/2017

A mes yeux




Victor Crescas a perdu depuis des années la trace de son fils Tom, aujourd’hui lycéen. Il le retrouve et s’immisce, sans se dévoiler, dans le cercle de ses proches. Se tissent alors entre tous des liens, complexes et fragiles, de famille, d’amour et d’amitié.
À plusieurs centaines de kilomètres de là, on découvre le corps calciné d’une jeune fille, assassinée par un monstre de dix-sept ans et demi. Le drame du Chambon-sur-Lignon choque la France entière et s’introduit dans la vie de ce groupe atypique jusqu’à en bouleverser le cours.
Un roman haletant, qui explore d’une écriture subtile et poétique les arcanes du mal.


Editions Buchet Chastel     roman 





Je ne sais par où débuter cette chronique, j'ai à la fois tant et si peu à dire. Ce livre appartient à la catégorie de ceux qui vous parlent, qui vous susurrent des mots doux à l'oreille, des mots qui ne laissent personne indifférent et vous incitent à voir la vie d'un autre œil. Avant même de s'attarder au creux de mon oreille, j'ai entendu la douce mélodie qui s'échappait des pages, cet air si léger qu'il vous donne l'impression de flotter sur un nuage. La douceur de l'écriture amène la profondeur de la réflexion, elle nous fait pénétrer plus facilement mais aussi plus intensément les couches successives qui composent la pensée.
Les personnages sont présentés dans leur univers, dans la routine qui constitue leur quotidien. La recherche d'un fils pour l'un, la route de l'école pour les autres. Au fil du récit nous voyons les liens qui les unissent mais aussi et surtout les fantômes qui les hantent. Chacun possède un jardin secret, un petit bout de terre plus ou moins sombre dans lequel il vaut mieux ne pas s'aventurer. le fantôme d'un fils, celui d'un meurtre ou encore d'un père absent, autant de figure qui pèse un peu plus chaque jour, qui s'englue avec insistance dans notre esprit. On peut voir à quel point une enquête avec laquelle nous n'avons rien à voir, peut ébranler un pays ainsi que les familles dans leur intimité. Une jeune fille violée puis carbonisée, une sinistre mort qui résonne dans tout le pays, qui pénètre le cercle familial et les discussions privées.
Le philosophe Ricoeur est souvent convoqué dans ce livre, toute la réflexion prend une autre dimension, on y ajoute une dose de philosophie et une pincée de sentiment. Tout ce qui est fait, tout ce qui est dit a un sens, un but. L'enfant perdu, l'enfant retrouvé, pourquoi ? Tout un mystère plane sur ce lien invisible qui semble les unir, à la fois frêle et intense, une détermination presque obsessionnelle.
Ce roman se déguste, se savoure, mais prendre du recul m'a semblé nécessaire pour tenter de saisir tous les enjeux, toutes les idées qui sont véhiculées. Malgré une lecture attentive, je ne suis pas certaine d'avoir compris tout ce que l'auteure a voulu faire passer. J'ai vu un fabuleux ballet de personnage dont les destins s'entremêlent, dont les idées s'entrechoquent et se croisent. J'ai vu les impacts de la vie de l'autre sur les individus, l'impact de chaque chose, comme appartenant à un rouage plus grand, à l'engrenage de la vie.
Il est très difficile de parler de ce livre tant les émotions qu'il contient sont intenses, elles ne vous gagnent pas directement mais progressivement, tout se fait étape par étape, et c'est à mes yeux la grande force de ce livre.
Je remercie Babelio et l'opération Masse Critique pour cette superbe découverte.

7 commentaires:

  1. Wahou, tu en parles superbement bien !
    ça donne vraiment envie de découvrir ce roman qui promet de l'émotion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup!
      Ce n'est pas le genre de roman dans lequel on entre facilement, mais honnêtement une fois plongée dans l'histoire toute la psychologie et les émotions sont décuplées :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais ce roman a l'air magnifique, j'aimerais beaucoup le découvrir!

    RépondreSupprimer
  3. Une superbe chronique qui donne envie de découvrir ce livre. ^^

    RépondreSupprimer
  4. Je pense qu'il pourrait me plaire celui là. je note le titre si j'ai l'occasion de le lire.
    En tout cas merci pour la découverte !

    pour cet été-là au début c'est un peu déstabilisant mais on s'y fait vite. moi non plus je n'avais encore jamais lu de livre avec ce genre de point de vue et j'ai trouvé ça original
    dans le même genre tu as qui ? de jacques expert mais il y a plus de points de vue et ça change beaucoup plus souvent et puis ce n'est pas tout à fait pareil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira car il est assez différent de tes lectures habituelles :)

      Je ne me souviens plus du tout quel livre j'ai pu lire avec ce genre de point de vue ..

      Supprimer

Merci de ton passage :)