Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

16/04/2015

L'âme du mal



Résumé

Pas plus que sa jeune assistante, l'inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision.

Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte? Pure sauvagerie ou magie noire?
Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier.

On dit au FBI qu'il s'en faudrait d'un rien pour qu'un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal.

Thriller   515 pages     Editions Pocket






L'âme du Mal, oui, c'est exactement ça, Maxime Chattam nous livre réellement l'âme du Mal dans un magnifique thriller. Mêlant habilement amour, passion et sauvagerie, ce livre nous offre une panoplie incroyable de rebondissements. L'ennui n'est pas permit. La plume de l'auteur captive, envenime le lecteur, elle fait de lui sa proie, le tenant entre ses griffes acérées. Je me suis retrouvée prisonnière de cette plume endiablée. Je vais vous faire une petite confidence : j'ai aimé me promener dans cette prison de mots, j'ai même hâte d'y retourner !

Le début nous laisse perplexe. Un commencement inexplicable qui prend tout son sens une fois l'histoire achevée. Comme un puzzle, les différents éléments du récit se rejoignent en un point précis pour ne plus former qu'un. Une toile d'araignée se tisse au fil des chapitres, capturant de temps à  autre de malheureux insectes, s'agrandissant de plus en plus. Parfois certains filins blancs se brisent alors que d'autres laissent le champ à de nouvelles perspectives. Un assemblage harmonieux et très bien tissé.

L'enquête s'ouvre sur une série de meurtres odieux perpétrés sur des jeunes femmes. Les avants bras sectionnés, cavités béantes à la place, le front brûlé à l'acide. Un horrible spectacle auquel nos enquêteurs vont essayer de mettre un terme. Mais alors qu'ils pensent être venu à bout de cet enfer, la frénésie redouble et le trouble s'installe. Tout est remis en doute, quel délice de voir la fourmilière ainsi fulminer. Chaque nouvel élément, aussi insignifiant puisse-t-il paraître, est analysé avec grand soin. Rien n'est laissé au hasard, toutes les hypothèses sont bonnes à prendre, aussi sordides soient-elles. La vision de l'enfer semble prendre une place prépondérante dans ce récit, il est très intéressant de découvrir les motivations du tueur. 

J'ai vraiment très apprécié l'enquêteur Brolin. Jeune et prometteur, ses méthodes ne sont pas celles utilisées habituellement. Il se démarque des autres et une aura de mystère l'entoure. Sa façon de travailler, en dressant un profil du tueur, est vraiment très enrichissante. Qui plus est, l'auteur ne nous laisse pas en pâture, par le biais de certains personnages, notamment Bentley, un jeune politicien voulant approcher le monde de crime pour " se faire la main" , il nous explique le sens de certains mots, termes scientifiques, méthodes utilisées etc. Avec les différents personnages et leurs différents degrés de savoir ont apprend et comprend en même temps qu'eux. Dès qu'un terme scientifique peut paraître incompréhensible, il est expliqué dans un dialogue, mis en relief pour que les lecteurs et les protagonistes soient à même de le comprendre.Tout comme les personnages nous découvrions ce monde obscur, et ce avec les mêmes cartes en main. Le personnage de Juliette m'a également plu, son évolution et sa reconstruction, mais surtout son esprit vif qui a permit le progrès de l'enquête. Les relations entre personnages, notamment Juliette et Josh m'ont fait sourire, comme une sorte de fil rouge.

 A travers ce thriller, nous sommes mis en garde contre les dangers du net. L'auteur nous sensibilise. De même la société de consommation n'est pas épargnée, et le choix des victimes du fantôme l'illustre très bien. Confrontés aux crimes, à leur terrifiante réalité, nous sommes déboussolés. Mascarade très ingénieuse, subtile et sadique. Je suis une nouvelle fois impressionnée devant l'ingéniosité de l'auteur, il ne cesse de me surprendre. Sa délicieuse plume a une fois de plus laissé opérer sa magie sur moi.

Toute l'histoire n'est pas uniquement centrée sur Josh, l'enquêteur principal et profileur, la vie de Juliette, ses amis, sa routine, sont aussi mis en avant. Tout cela crée un certain rythme très appréciable. On passe d'un moment oppressant à une accalmie, pour qu'ensuite la tension augmente d'un cran. Les chapitres courts et dense accentuent ce phénomène, terriblement addictif, incroyablement captivant.

J'ai vraiment aimé la fin, je trouve qu'elle clôture parfaitement le récit tout en répondant à nos différentes questions. Le lecteur est rassasié mais l'épilogue lui donne envie de poursuivre la lecture alors que les mots disparaissent et que le livre se referme. L'âme du mal est un coup de cœur pour moi. Magnifique, entraînante, enrichissante, délicieuse.. Une lecture aux saveurs exquises. 

Du même auteur :
     • Autre - Monde
      Malronce
      Entropia

      • Le Diptyque du Temps
        Léviatemps

5 commentaires:

  1. Maxime Chattam est un auteur que je veux découvrir prochainement ! Merci pour ce bel avis :)

    RépondreSupprimer
  2. Si tu as aimé ce premier tome, continue la trilogie parce que c'ets de mieux en mieux J'ai beaucoup apprécié "ce livre et l'atmosphère, même si le duo Brolin/Juliette ne m'a pas vraiment convaincue.

    RépondreSupprimer
  3. Un auteur qui semble plaire à beaucoup de gens, je compte bien tenter ma chance un jour avec l'un de ses romans :)

    RépondreSupprimer
  4. Mon tout premier (et seul pour l'instant, mais cela va changer) Maxime Chattam. ^^
    Je ne l'aurais pas déjà lu, ta chronique m'aurait convaincue de le faire très très vite ! :D

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)