Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

01/04/2015

Boys Out !



• Résumé •

Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour…


Editions Black  Moon       320 pages         Dystopie


La saga Delirium achevée depuis peu, j'avais très envie de me lancer dans une nouvelle dystopie, c'est donc tout naturellement que j'ai choisi Boys Out! de Rawia Arroum. 3h seulement ont suffi pour venir à bout de ce roman. 





 Petite présentation de l'auteure..
Rawia Arroum est une jeune auteure française. Avant de devenir auteure, Rawia Arroum multiplie les concours littéraires et est primée à chaque fois, dont deux fois en étant récompensée par le premier prix.
Son premier roman , Féealy Mage, a retenu l'attention des Éditions Persée qui l'ont fait paraître le 1er février 2012.


Boys Out! nous invite à la découverte d'un monde sans homme, du moins, un monde où l'homme est une chose interdite, pire qu'un déchet radioactif. Rien que cette image me donne le sourire aux lèvres et laisse présager une histoire amusante mais aussi riche en enseignement. Dès le début le ton est donné, les défauts de la gente masculine mis en relief de même que les qualités de la femme. 

Un parasite vit aux dépens d'un être ou d'une chose sans y avoir été invité.
 Un virus détruit le bon fonctionnement d'un être ou d'une chose, se propageant sans contrôle
. Un surplus impose une présence non désirée.
 Parasite, virus, surplus: telle est la définition vraie de "l' Homme". 

Le courage est un trait de caractère permettant de faire face aux situations les plus critiques. 
La raison est une faculté de l’esprit qui permet de dissocier le bon du mauvais, le sûr de l’incertain. 
La sagesse désigne le savoir et la grande vertu de l’être.
Courage, raison, sagesse : telle est la définition vraie de la « Femme »

Comment ne pas rire après avoir lu ceci ? Comment vas pas avoir envie de découvrir l'histoire ? Vous comprenez bien que je me suis plongée tout entière dans ce livre. Heureusement je suis ressortie indemne de cette lecture!

Rawia Arroum nous livre ici un beau témoignage de ce que la femme est capable de faire sans l'homme. De ses prouesses, comme de ses bassesses. Sans même en prendre conscience, celles-ci reproduisent les mêmes erreurs que leurs congénères. Elles vouent une telle haine au sexe masculin que s'en est effrayant. La violence de leurs propos mais également de leur action m'a surprise.  Réduits à de simples marionnettes une fois capturés, les hommes ne servent qu'à procréer. Ainsi on assiste à une sorte de "viols en série". Chaque femme est dans l'obligation de donner naissance à un enfant de manière naturelle, de ce fait elles sont contraintes de subir le viol, pour le bien de la société. Presque écœurant!

La société que nous dépeint l'auteure est très intéressante. Reposant sur la peur et le rejet, on peut se demander la place qu'occupent les libertés. Car tout, absolument tout est contrôlé. Je n'ai pu m'empêcher d'établir un parallèle avec Delirium de Lauren Oliver. Cette même surveillance des citoyens, cette même obéissance aux règles. Toutefois les deux univers sont assez éloignés l'un de l'autre. Au fur et à mesure de la lecture, on découvre que le mensonge est un des piliers de la société, les populations vivent dans l'ignorance, ce qui nous pousse à réfléchir, à se questionner. Comment peut-on vivre ainsi sans se douter de rien ? Comment peut-on croire aveuglément ce que l'on nous dit ?

Le personnage de Loan m'a plu. Charmeur, taquin, un guerrier dans l'âme, ce jeune homme a tout du parfait Apollon ! En réalité, je crois que tous les personnages m'ont touché. Des caractères et des ambitions très différentes, même si j'aurais aimé découvrir certaines personnalités plus en détails, comme celle de Noks ou d'Alex. 

La plume de l'auteure est vraiment très fluide, agréable. Les chapitres défilaient sous mes yeux à une vitesse impressionnante. J'étais captivée par le récit et le périple des personnages. Malgré un style assez jeune, accessible à tous, ce roman n'en demeure pas moins empli de maturité, de morale. De très belles idées se sont dégagées, comme l'organisation, la peur, la découverte et le mensonge, mais aussi l'amour et la violence. Un condensé de ce que représente l'Homme. 
Cependant, j'ai eu l'impression que tout se passait trop vite. Un manque de descriptions sans doute, qui faisait que les actions s’enchaînaient trop rapidement à mon goût. J'aurai aimé découvrir plus de chose, notamment les raisons de cette Éradication et les moyens déployés pour sa réussite. J'aurais aimé en apprendre davantage sur la mère de Lyra, sur la Structure et les Diva. 

La fin me laisse perplexe, songeuse. Comme une sensation d'inachevée. Mon imagination va une fois de plus devoir travailler et je n'ai pas suffisamment de matière pour créer quelque chose de cohérent. Encore une fois, je peux y faire un rapprochement avec Delirium dont la fin m'avait laissé aussi incertaine. 

En définitive, il s'agit d'une bonne dystopie avec des personnages concrets et attachants, une histoire intéressante et enrichissante. On y découvre une vision assez amusante quoique terrible de la société. J'ai passé un bon moment avec cette lecture. 


Dans les livres, rien n'est interdit.

 Mais c'est bien pire que ça : je vais être mère. J'ai l'impression d'aller à mes propres funérailles.

 Elles sont des idoles que l'on présente aux citoyennes pour qu'elles admirent le pouvoir qui les opprime et les conditionne.

11 commentaires:

  1. Totale découverte que ce roman dont je n'avais pas encore entendu parlé ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelques semaines, j'avais très envie de découvrir ce roman mais depuis mon envie a diminué face à des avis mitigés. Toutefois je ne dirai pas non si j'ai la possibilité de le lire car aimant la dystopie, je suis reste curieuse.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout l'existence de ce roman, mais il a l'air assez sympa ! je l'inscrit sur ma Wish List :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vu plusieurs ce livre sans m'arrêter dessus, cela fait que je ne savais pas du tout de quoi il parlait, c'est chose faîte maintenant mdr

    RépondreSupprimer
  5. Mince dommage pour la la fin mais ça a l'air sympa. J'ai entendu de jolies choses du roman.

    RépondreSupprimer
  6. J'avais déjà vu ce livre en librairie et je suis très tenté de le lire :)
    Donc j'en prend note!

    RépondreSupprimer
  7. J'avais déjà vu ce roman sans m'attarder dessus pour autant, et après lecture de ta chronique, il me tente vachement ! il a l'air terriblement délicieux, je l'ajoute de ce pas dans la wish list ^^

    RépondreSupprimer
  8. Je devais faire une lecture commune sur ce livre et je n'avais pas eu le temps. Du coup, vu ta chronique, je le regrette beaucoup ! Il va falloir que je rattrape ça ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement l'univers est super, un bon roman pour se détendre mais aussi pour réfléchir sur pas mal de points :) Hâte de lire ta chronique quand tu auras franchi le pas :D

      Supprimer

Merci de ton passage :)