Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

28/10/2014

L'Etranger, Albert Camus


RESUME

"Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français..."




• Edition Folio      • 183 pages     • Classique


Ce livre fait parti de ceux que j'ai du lire dans le cadre de mon année de 1ere. J'ai pu l'analyser en classe, le comprendre et le travailler sous des angles nouveaux.


Un titre qui a du charme. Intrigant, très révélateur du récit. Court, simple, efficace, tout ce dont un titre a besoin. Il n'y a pas grand-chose à dire dessus, hormis qu'il correspond parfaitement à la vision et la perception du lecteur à l'égard du roman : un total étranger. Une couverture en noir et blanc, ce qui donne un côté simpliste au livre. Un seul et unique personnage représenté, ou plutôt l'ombre de celui-ci, semant le doute sur la véritable nature de l'image. Une ruelle déserte comme pour exprimer la peur, la violence des quartiers malfamés mais aussi la solitude et cette attitude ' renfermée', comme replié sur soi.

Une histoire relativement intéressante qui met en scène un personnage totalement désintéressé par la vie. Le 'héros' n'est autre qu'un jeune homme qui ne sait comment réagir face aux pièges de la vie, qui se laisse aller, facilement influençable. Tout se passe assez rapidement, laissant pourtant le temps au lecteur de se plonger dans le cadre. Une succession d'événements, sans véritable importance pour Meursault va pourtant le conduire à sa perte. Une fin qu'il ne peut se résoudre à éviter. Nous assistons, impuissants, à sa descente aux enfers. Á la lente agonie de sa vie, celle qu'il a choisi d'ignorer. 

Les phrases sont souvent très courtes, d'une simplicité extrême, mais elles décrivent vraiment très bien l'état d'esprit du personnage. Le lecteur hésite à ressentir de la pitié pour un humain qui lui-même n'en éprouve pas. C'est une leçon de vie pour un homme étranger à lui-même. Une vrai remise en question sur les valeurs de la vie ainsi que son sens. Un classique qui mérite d'être lu. Un véritable aperçu de l'espèce humaine sous sa forme la moins emphatique. Un livre qui se lit vraiment rapidement avec une histoire assez prenante !






2 commentaires:

  1. Je suis plutôt d'accord avec ce que tu dis sur ce livre, c'est un livre qui mérite d'être lu :)

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)