Dernières chroniques sur le blog

Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image Mon image

18/09/2019

Ardian Vulpea, tome 1 : L'île des Serpents


SERVICE PRESSE


Titre : Ardian Vulpea, tome 1 : L'Île des Serpents
     Auteur : Mehdi Marion
     Sorti le 30 avril 2019 (réédition)
     Lu en septembre
     Éditions AdA
     Genre : fantastique | aventure

4eme de couverture

Un jeune garçon se réveille amnésique sur un repaire de pirates situé au beau milieu de la mer Noire, dans une autre réalité. Destinés à être la future relève de la piraterie, les enfants y sont retenus pour être formés. Les nouveaux amis, les leçons, les humiliations ainsi que d'étranges phénomènes et aptitudes vont conduire le garçon à devenir une légende. Découvrez Insula Serpilor, l'Ile des Serpents, avec ses mystères, ses pirates et son terrible Capitaine. Oserez-vous tenter l'immersion dans le premier tome des péripéties flibustes du jeune Ardian Vulpea ? Au programme : fantasy, débrouillardise, courage, premiers émois, arts martiaux, punitions et vengeance !


Je remercie Mehdi Marion pour la proposition de partenariat ainsi que cette chouette lecture. Le livre a d’abord été auto-édité sous le nom de Jérom Stickjaw avant d’être édité chez ADA sous le nom de Mehdi Marion. Ne soyez donc pas surpris si vous trouvez l’un ou l’autre, tous les sites n’ont pas effectué la modification. 




Critique
nom féminin 

• Caractéristique d’une crise, marqué par une crise. 

• Qui comporte un danger, des risques 

• Qui a le don, le pouvoir de juger un être, une chose à sa juste valeur, de discerner ses mérites et défauts 


      Bon, je le confesse, comme c’est souvent le cas lors de mes lectures, je n’ai plus en tête la quatrième de couverture lorsque je me lance à l’assaut des pages ; c’est uniquement aiguillée par la couverture et les directions qu’elle semble annoncer que je me jette à l’eau, à la découverte de terres inconnues et peut-être hostiles… J’ai ici débarqué sur L’Île des Serpents, une destination loin d’être touristique voire accueillante pour les quelques âmes qui auraient le malheur de s’y perdre. C’est sur le sable chaud que nous effectuons la rencontre d’un très jeune garçon, ce dernier se prénomme Ardian Vulpea, d’où le titre éponyme du livre. Ardian, voici un prénom aussi joli qu’original, sans nul doute à l’image de ce grand récit de piraterie que nous propose l’auteur. Et quoi de mieux qu’un pirate en herbe pour nous servir de guide et de narrateur le temps d’une lecture ? 


      Avec ce titre, c’est une superbe plongée dans l’univers de la piraterie et plus particulièrement sur les vagues de la mer Noire que nous offre Mehdi Marion. C’est un monde que je ne connais que très peu, de souvenir je n’ai récemment lu que L’étoile de Lowilo sur les pirates et l’ambiance propre à la vie sur un bateau ainsi qu’à terre. C’est donc avec une attention toute particulièrement et une curiosité maladive que j’ai jeté l’ancre sur cette histoire, admirant ainsi le doux flux et reflux des pages. Jambe de bois, couteaux, cache-œil de pirate, sans oublier l’alcool qui coule à flots, tout y est. On retrouve des clichés certes, mais des clichés modelés et adaptés, des clichés qui finalement nous racontent quelque chose et vont plus loin que le rôle qu’on leur attribue habituellement. Ils facilitent l’immersion, pour le lecteur, dans ce monde plutôt rude, parfois violent et pas souvent tendre. 


        Au début du livre, Ardian nous apparaît tout droit sorti de nulle part. Comme un boulet de canon qu’on aurait lancé depuis la lune. Il est nu et ne se souvient de rien, rien si ce n’est son nom qu’il scande et brandit comme un étendard. Il est, comme tous les enfants l’ayant précédé sur l’île, totalement déboussolé et désorienté, sans le moindre repère… Le récit est raconté à la première personne, ce qui permet non seulement de s’attacher plus facilement au personnage principal (Ardian), mais aussi de nous livrer un ressenti sans doute beaucoup plus personnel et plus profond. J’ai été quelque peu déstabilisée, le temps de quelques sous-chapitres, par le fait qu’Ardian ait conscience de s’adresser aux lecteurs, qu’il sache parfaitement que son récit va être lu et que, d’une certaine manière, il nous laisse un témoignage de son incroyable aventure. 




    Grâce à notre très jeune guide, nous comprenons plutôt rapidement le fonctionnement de l’Île des Serpents, la répartition des différentes populations ainsi que le rôle des chacun. La piraterie est régie par un ensemble de codes qu’il convient de scrupuleusement respecter sous peine de s’exposer à de très lourdes conséquences. Aux côtés d’Ardian, nous nous familiarisons avec de nombreux visages et noms qui résonnent tantôt agréablement, tantôt comme un sinistre claquement. Je me suis surprise à adorer le personnage d’Ardian, ce jeune homme aussi rusé qu’un renard, très mystérieux et courage. On le déteste ou on l’admire, j’ai choisi la #teamvulpea, n’en déplaise aux autres pirates. 


       L’Île des Serpents c’est aussi un monde de rivalité dans lequel chacun tente de trouver sa place et d’asseoir sa position. L’île est séparée en deux, une partie est destinée à l’apprentissage des jeunes, à leurs cours ainsi qu’à leurs leçons plus pratiques, l’autre étant réservée aux pirates, aux hommes d’âge mûr capables d’écumer les mers et de se battre. On peut distinguer, parmi les personnalités les plus influentes : le Capitaine (bien entendu!) le maître, le second, Ardian ainsi que les trois autres enfants avec qui il forme un groupe très soudé dont la complicité nous gagne. C’est une fresque mouvante, une peinture sans cesse en mouvement qui se détaille et se précise au fil des chapitres. En parlant de chapitres, ceux-ci sont assez peu nombreux mais plutôt longs, les sous-chapitres qui les composent rythment le récit et nous font également réfléchir, chaque sous-chapitre commence par un nom et sa définition, on retrouve par exemple marque, cachette etc... 


       J’ai eu la sensation, toute la lecture durant, que l’île était plus que particulière, sans toutefois parvenir à expliquer pourquoi. Elle apparaît comme imprenable et pleine de surprises, regorgeant de mystères et peut-être de trésors… Que serait un pirate sans cette soif de trésors ? Les coups bas sont légion et il faut se méfier de tout le temps, traîtrise et corruption font également partie du lot quotidien. Il faut garder les yeux ouverts (si tant est que l’on est encore ses deux yeux). En ce sens, le groupe que forme Ardian et ses amis détonnent – bouffée d’oxygène – dans ce monde plutôt cru et dangereux. Au même titre que l’île, nous comprenons vite que le jeune garçon, que ce renard rusé est spécial, qu’il possède un petit plus qui le différencie des autres, des facultés se manifestent sans que quiconque puisse vraiment l’expliquer… J’ai hâte d’en apprendre plus, notamment sur ses origines… 



     Ce livre change de ce que j’ai l’habitude de lire. J’ai eu envie, moi aussi, d’explorer ce territoire fascinant et d’embarquer sur le Cygne Noir afin de naviguer sur les mers tel un véritable pirate. On se laisse vraiment prendre au jeu et c’est une expérience très plaisante. Les entraînements des enfants nous font prendre conscience de l’importance d’être préparé, d’acquérir des connaissances aussi bien que des techniques. On éduque ces enfants, on les formate presque et c’est édifiant quand on pense à la vie qui les attend. Dans l’ensemble, j’ai trouvé la plume très fluide, nous berçant de ses douces sonorités. Toutefois, j’ai parfois senti comme des confusions qui m’ont fait relire certains passages, je ne de qui ou de quoi l’on parlait et cela m’a quelquefois perturbée ; rien de bien méchant cependant ! 


      En définitive, Ardian Vulpea c’est un très beau plongeon dans le monde de la piraterie. Préparez-vous à partir à l’abordage de ces quelques pages, à traverser l’épais brouillard afin de rejoindre sans encombre l’Île des Serpents. Embarquez aux côtés d’Ardian, un jeune homme tout à fait singulier et aussi rusé qu’un renard, découvrez l’Île et ses multiples facettes ainsi que ses nombreux habitants. A force de côtoyer ce pirate en herbe, vous aurez peut-être, vous aussi, envie de parcourir les mers à bord du Cygne noir… Entre alcool et jambe de bois il n’y a qu’un pas, je ne peux que vous inviter à le franchir pour dévorer les pages de cette très belle aventure.


► 3 raisons de lire Ardian Vulpea, tome 1 : L'Île des Serpents

- Une incroyable aventure de pirates
- Ardian : jeune homme aussi énigmatique que rusé
- Une immersion totale et rapide
 


26 commentaires:

  1. Merci pour ce retour. Je garde ta chronique en tête, car je suis encore indécise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi! Quand tu auras envie de pirates et d'aventures tu sais que tu peux te tourner vers ce titre :)

      Supprimer
  2. Oh, ta chronique me fait trop envie, et la couverture est pile dans mes goûts :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait plaisir, et j'avoue que la couverture est top :p

      Supprimer
  3. J'adore les pirates alors je le note!

    RépondreSupprimer
  4. Ca me fait vachement penser aux Aventuriers de la mer de Robin Hobb. D'ailleurs, il va falloir que je commence l'intégrale 2. En tous cas, si c'est tout aussi sympa, je me le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas ce titre mais j'ai très envie de découvrir Robin Hobb alors je note avec plaisir. Pour le coup celui-ci est vraiment très bien :)

      Supprimer
  5. Voilà ! Tu as gagné ! J'ai envie de regarder Pirates des Caraïbes et d'acheter le bouquin ! Bravo, franchement, bravo !!! :P ♥

    PS : Merci pour ta chronique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah mais fais donc, fais ! Pour passer ces longues soirées... rien de tel que ce genre de film :D ♥♥

      Supprimer
  6. Ah, voilà qui m'intrigue considérablement ma belle ! J'ai lu un luvre de pirates il y a peu, alors j'aimerais bien prolonger l'expérience, donc je grois que ce sera avec celui-ci 😀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que je découvre le monde de la piraterie et que j'aime beaucoup beaucoup! Je ne peux que t'inviter à plonger dans ce superbe univers :)

      Supprimer
  7. Oh j'aime beaucoup ton renard ! <3
    C'est un livre que tu nous présentes très bien mais que je préfère en film. Tout comme Pauline, tu m'as donné envie d'aller regarder le Capitaine Jack Sparrow ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je l'ai acheté à Action, ils font vraiment de belles choses ♥
      Ah ah, faites vous une soirée, ça pourrait être sympa !! :)

      Supprimer
  8. Je l'ai lu et relu... Une fois plongé dans cette aventure, difficile d'en sortir pour retourner à notre quotidien, l'envie de suivre Ardian dans ses périples est pressante, alors à la moindre occasion on s'y replonge et le plaisir de se retrouver sur l'île aux serpents est là, enfin.
    On n'a pas envie que cela s'arrête...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis totalement d'accord! Le jeune Ardian est terriblement attachant aussi, et j'ai adoré l'ambiance de lire, tous les secrets qu'elle renferme... Une très belle histoire dont j'ai vraiment hâte de découvrir la suite...

      Supprimer
  9. D'emblée, je me suis dit "mouais... bof!" Mais finalement, ben il va dans ma wishlist! Merci pour ton avis qui me donne bien envie de le lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait plaisir de lire ça !! J'espère que tu pourras plonger dans cette belle aventure :)

      Supprimer
  10. Bonjour,
    Je te souhaite un bon week-end, avec un bon livre puisque la pluie arrive dimanche.
    A bientôt, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      La pluie, le vent, le froid... tout arriver. Belle semaine à toi :)

      Supprimer
  11. Il a l'air super cool, j'aime bien les pirates et ton avis me rend super intriguée par ce titre, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment cool :3 On part totalement à l'aventure et c'est génial :)

      Supprimer
  12. J'avoue que j'ai été intrigué par la couverture !
    Ca fait d'ailleurs très longtemps que je n'ai pas lu de livre sur la piraterie alors que j'adore ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est vraiment pas mal, elle laisse planer un certain mystère en plus!
      Je n'en lisais jamais et finalement j'adore :3

      Supprimer

Merci de ton passage :)