26/08/2019

Terres du Nord, tome 1 : La Quête du Sampo


SERVICE PRESSE


Titre : Terres du Nord, tome 1 : La quête du Sampo
     Auteur : Monia Sommer
     Sorti le 27 mai 2019
     Lu en août
     Séma Éditions (Séma'gique)
     Genre : science-fiction | fantasy

4eme de couverture :

Alors que la Finlande menace de s’effondrer face à l’invasion suédoise, Satu, une jeune journaliste, part en quête du Sampo, un objet légendaire, seul élément capable de les sauver, elle et son pays.

Sur fond d’apocalypse et de légendes finnoises, Terres du Nord propose une quête initiatique qui pose les fondations d’une fantasy à la fois futuriste et magique, dont le Kalevala sert de point d’ancrage et de guide intemporel.

Je remercie Séma Éditions pour ce premier partenariat! J'ai découvert ce titre grâce à une très belle chronique de mon amie Pauline : Satine's Books, je n'ai pas pu résister à l'appel de cette sublime couverture.





        Ah gla gla gla... J'espère que vous êtes prêts à quitter l'été et à entrer dans une ère beaucoup plus froide, glaciale même... Gants, bonnets, écharpes et gros  manteaux sont de rigueur! Préparez aussi les raquettes et pourquoi pas un traîneau, sait-on jamais, vous en possédez peut-être un dans votre garage... Personnellement, j'ai chaussé mes bottes et je me suis baladée sur les pages enneigées de ce livre. Je suis actuellement dans une période où je dévore tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à de la littérature de l'Imaginaire. Je suis ici en plein dedans, Terres du Nord c'est un récit futuriste dans un monde fantaisiste, de quoi me faire passer un très bon moment de lecture. Le prologue suffit à planter le décor, à installer une ambiance unique dans lequel le froid règne en maître. 


      Futur ne rime pas toujours avec technologie, ordinateurs surpuissants et invasions spatiales, par contre, cela peut rimer avec virus et magie. Laissez de côté les gratte-ciel ainsi que les vaisseaux spatiaux pour admirer des paysages recouverts de neige, des chaumières d'où s'échappe une douce fumée. J'ai été saisie par cette impression de retour en arrière, dans un monde où la technologie n'occupe pas une place prépondérante, dans lequel on réapprend à vivre avec ce que l'on possède et à cultiver la terre dans le respect.  Le monde est en proie à des conflits incessants, divisé et touché par une maladie mortelle dont on ignore l'origine. Voici le topo! La peur fait partie du lot quotidien, l'angoisse de la guerre, la panique à l'idée de contracter le virus...  C'est ainsi que Satu nous apparaît, toute pimpante et sans doute un peu trop pétillante. C'est une jeune journaliste dévouée qui ne cherche qu'à soulager son père du fardeau qui lui pèse. Elle ne tient pas en place et à tendance à très vite rêvasser, ce qui m'a quelque peu agacée, vous comprendrez pourquoi. 


     Avec Satu, qui se distingue des autres personnages, nous sommes rapidement plongées dans le froid de la Finlande, à la recherche des flammes d'un foyer, peut-être sentez-vous la morsure de ce froid hivernal... Le récit est écrit à la première personne du singulier, nous suivons donc tout naturellement les pensées de Satu et je dois admettre que loin de me reconnaître en elle ou de l'adorer, je l'ai au contraire de moins en moins aimé au fil des pages. Elle se rend compte assez rapidement que le monde qui l'entoure n'est pas aussi rose qu'il n'y paraît, qu'elle possède sans doute quelque chose qui fait d'elle une personne très spéciale, que ses choix vont s'avérer déterminants, non seulement pour elle mais aussi pour un grand nombre de personnes. Nous partons à la recherche du Sampo, d'où le titre de ce premier tome. Des responsabilités énormes vont bientôt peser sur ses frêles épaules et j'ai eu l'impression que... qu'elle ne réalisait pas. C'est comme si elle niait, vivait dans le déni et avait des réactions totalement puériles. Pour une jeune femme, je l'ai trouvé très immature, agissant comme une gamine capricieuse à plusieurs reprises, ce qui a eu pour effet de me mettre hors de moi et parfois même de me faire sortir de la lecture. Je pense qu'elle n'a pas l'étoffe d'une héroïne, que les responsabilités sont trop lourdes pour elle, et c'est dommage car j'aurais sans doute pu l'apprécier.


       Satu est plutôt ignorante de la magie qui entoure son monde, elle n'est pas très au fait des légendes et de tout le folkore Finlandais voire scandinave. Le lecteur apprend donc avec elle, découvre et s'émerveille de la richesse dont recèle cette culture, de sa beauté et ses subtilités. J'ai aimé cette virée à travers les légendes, la culture et tout ce que cela implique, j'ai aimé le voyage et le dépaysement, la magie également... Cela confère une ambiance unique au récit et c'est, à mes yeux, un des points forts de ce premier tome. Le livre n'est pas très long mais on s'imprègne de cette atmosphère si chargée en symbolique, on se laisse porter par l'histoire, avide et curieux, assoiffé par le désir d'en apprendre encore et toujours plus. L'univers créé par Monia Sommer est donc topissime, c'est typiquement le genre d'ambiance que j'adore! J'ajouterai également que les motifs en fin de chapitre sont très réussis et nous immerge encore plus dans l'histoire. 


     Terres du Nord c'est aussi de l'action, une course-poursuite enneigée dans laquelle les pièges et les poursuivants sont légion. Satu est au centre de l'attention, elle détient un immense pouvoir dont elle n'a pas conscience, ce qui n'est pas le cas de quelques individus mal intentionnés. Une traque est engagée, un combat de tous les instants pour la survie, pour la vie et la magie. Je trouve que dans l'ensemble, l'intrigue se répète beaucoup. La jeune femme va effectuer des rencontres et un petit groupe va se former, c'est à partir de là que j'ai commencé à être agacée par le comportement de Satu. Qu'elle peut être tête en l'air et ridicule parfois! Elle pense, rêvasse et tombe dans plusieurs pièges. La lumière apparaît, tout retourne à la normale et rebelote! Elle rêvasse et pouf, les choses se compliquent. Le schéma est assez similaire à chaque fois, si bien que je n'étais plus étonnée de la voir se jeter dans la gueule du loup... 
     
     La plume de Monia Sommer est très fluide, belle et agréable. J'ai lu très rapidement ce premier tome, animée par la volonté de connaître la suite, sans doute d'en apprendre un peu plus. Malgré cela, quelques facilités dans l'histoire m'ont un peu chagrinée mais je n'en dirais pas plus afin de ne pas dévoiler l'histoire. Je suis ressortie de cette lecture avec le sentiment qu'il manquait quelque chose. Je suis plutôt du genre exigeante et j'avoue que le récit n'allait pas assez en profondeur à mes yeux. Que la concerne la psychologie des personnages, leurs relations, l'origine du virus et ses effets ou encore la quête du Sampo, tout va trop vite/ou donne l'impression d'être survolé. J'espère sincèrement que le second tome m'offrira des réponses car je suis un peu frustrée. De même, je n'ai pas retrouvé l'intensité que j'imaginais, je n'ai pas été surprise par les révélations, aussi belles soient-elles...


      Au fil du récit, on s'interroge sur la quête du Sampo, sur les raisons et motivations qui se cachent derrière tout cela. Les enjeux de ce livre me sont donc apparus comme magiques, puis politiques et sans doute un peu personnels, un joli mélange qui donne lieu à réflexions plutôt intéressantes. Autant j'ai adoré tout ce qui concernait la magie, la politique etc, autant les enjeux personnels et notamment la relation que va nouer Satu avec un jeune homme m'a fait plus d'une fois lever les yeux au ciel. Elle se détourne totalement de ce pour quoi elle se bat afin de se centrer sur son nombril... Que j'aurais aimé la secouer et lui faire prendre conscience de tout ce qui l'attend et la guette!


   À travers ces pages, plusieurs thématiques sont abordées : l'amitié ainsi que l'amour, la peur et la quête d'un idéal, la vérité et les contes. Nous découvrons tout cela, avec plus ou moins de détails et de profondeur. La notion de famille est également très importante, elle jalonne d'ailleurs le récit et lui confère une autre dimension. La famille est précieuse mais peut aussi s'avérer dangereuse... Il faut rester sur ses gardes et surveiller ses arrières. Une certaine peur nous accompagne et semble ne plus vouloir nous quitter. Nous courrons à en perdre haleine et devenons paranoïaques, sursautant au moindre bruit... Pourtant, je n'ai pas trouvé le récit dur, bien qu'il s'agisse d'une quête, d'une traque, on reste dans quelque chose d'assez doux et parfois sans doute un peu niais, une atmosphère loin d'être toujours oppressante, cela permet de se laisser porter par l'histoire avec une certaine légèreté et c'est appréciable. 


     En définitive, Terres du Nord, tome 1 : La quête du Sampo fut une lecture très rapide et agréable. J'ai passé un bon moment en compagnie de ce livre assez court, suivant avec intérêt les aventures de la jeune Satu. Bien que la plume de Monia Sommer soit très fluide, j'ai trouvé que l'histoire manquait un peu d'intensité, que certaines scènes se répétaient souvent et j'avoue ne pas avoir été convaincue par le personnage de Satu, elle m'a semblé beaucoup trop immature et irresponsable. Tout ne m'a donc pas séduite mais force est de reconnaître que l'ambiance du livre est juste géniale! J'ai vraiment adoré l'atmosphère, l'univers ainsi que les idées mis en place par l'auteure, on plonge véritablement au cœur de la Finlande, bercé par les contes et légendes, emmitouflé dans une grosse parka afin de lutter contre le froid glacial. La magie est omniprésente, de même que de nombreuses références culturelles, on se laisse prendre au jeu du folklore et de cette traque enneigée. Prenez garde à ne pas attraper froid!


3 raisons de lire Terres du Nord, tome 1 : La quête du Sampo :

- Une ambiance unique baignée dans la culture et le folklore scandinave
- La magie qui apporte une jolie touche au récit
- La morsure du froid qui s'échappe des pages


22 commentaires:

  1. Du coup, ça ne m'engage pas trop à le lire ^^'. Chronique au top comme toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu seras peut-être moins gênée que moi par certains aspects, je suis vraiment du genre pénible :)
      Merci beaucoup!

      Supprimer
  2. Aaaah le genre de romans parfaits pour le Cold Winter Challenge donc, même si tout n'est pas parfait visiblement :) J'avoue que j'aime tellement toutes les saisons que j'ai hâte d'être a l'automne déjà ahah !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui, ça entre parfaitement dedans!
      Comme je te comprends, c'est une saison que j'aime beaucoup aussi :)

      Supprimer
  3. Merci pour cette jolie chronique ! il a l'air sympa

    RépondreSupprimer
  4. Il est dans ma PAL et je pense que ce serait le moment idéal pour l'en sortir et se rafraîchir un peu lol Encore une fois, merveilleux avis ma belle et j'adore le courage que tu as eu pour ta mise en scène !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais pas pour faire une photo :p Il sera rafraîchissant c'est sur!
      Merci beaucoup ♥

      Supprimer
  5. Je ne suis pas tentée mais j'aime beaucoup ta mise en scène, elle est top <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que ce genre n'est pas vraiment pour toi :/ Merci beaucoup ♥

      Supprimer
  6. Ta photo est très sympa ! Et ton avis me conforte dans l'idée que ce roman me semble interessant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii! Et je pense que pour le coup, il pourrait te plaire :)

      Supprimer
  7. Oh j'suis désolée que la lecture ne fut pas si bonne pour toi que pour moi. Promis, la prochaine fois, j'te propose autre chose qu'une lecture hivernale en plein été... Pour les mises en scène ça sera mieux ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah tu n'y es pour rien, j'ai tout de même découvert une très belle histoire :)
      Oh que oui, choisi moi un titre au bord d'une piscine pour l'été :D ♥

      Supprimer
  8. Ton avis est super bien rédigé, j'adore ! Je ne l'ai pas encore lu (faute de temps), mais ça me donne envie de le découvrir malgré ta déception pour le personnage et l'intensité. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, venant de ma petite Myrtille c'est adorable ♥
      Je te comprends, je manque aussi de temps! J'espère que tu seras moins gênée que moi par ces aspects.

      Supprimer
  9. Je suis épaté par la qualité rédactionnelle de ton article tout comme par la mise en page. C'est net, précis, aéré, et esthétique. Concernant le livre, étant très attiré par les pays nordiques, cela m'intrigue forcément même si tu as quelques réserves qui me font hésiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, je suis extrêmement touchée! J'essaie de faire un peu mieux à chaque chronique, de proposer des choses nouvelles également.
      Hmmm, l'aspect culturel est top, que cela concerne les légendes ou les descriptions, tu pourrais sans doute y trouver ton compte.

      Supprimer
  10. J'avoue que c'est une atmosphère dans laquelle je pourrais prendre plaisir à plonger, même si tes petits bémols me font un peu douter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement, une très belle ambiance dans laquelle on grelotte avec les personnages :)

      Supprimer

Merci de ton passage :)