Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

14/11/2017

Le raviveur de souvenirs


     Informations sur le livre    



Sorti en 2017


Les éditions Chapitre.com ( audoédition )


Drame | Humour

249 pages



Je remercie l'auteure, Chloé Manignal qui eu a la gentillesse de me prêter son livre.

Il s'agit de notre deuxième partenariat.





    4eme de couverture :    
Léonard Burton, ancien entrepreneur ayant mis la clé sous la porte se retrouve dans une situation embarrassante : alors qu'il pensait sournoisement se reconvertir en raviveur de souvenirs pour arnaquer les habitants du quartier, il croise le chemin de Marcus, jeune homme bien décidé à trouver du travail rapidement et prêt à tout pour en venir à ses fins. Ensemble, ils deviennent involontairement détectives privés lorsque le nouvel apprenti voit une annonce dans le journal : Isabella Narvajias recherche son ex-conjoint et promet de payer gracieusement celui ou celle qui lui viendrait en aide. L'offre s'avère alléchante pour le commis en pâtisserie qui voit là un moyen de maintenir sa place.
Qui pouvait savoir que le compagnon en question était le fameux Léonard Burton, presque disparu de la surface de la terre ? Combien de chance y avait-il pour que leur destin se croise de cette façon ? Qui est réellement la belle Taline, employée aux pompes funèbres, qui fait tourner le cœur de Marcus ?
Toutes ces questions, sans réponses, ne dissimulent-elles pas de lourds secrets difficiles à avouer ?
- Bonjour !
- Voici mon patron ! Je vous présente Isabella Navajias, notre future cliente.
À l'entente du nom, Burton s'étouffa. Il fut pris d'une quinte de toux si forte qu'il lui était presque devenu impossible de respirer. La jeune femme posa le journal sur la table. (...)
- Enchantée ! Je suis Isabella. Et vous ?
Léonard panique. Impossible pour lui de donner sa véritable identité ! Il regared autour de lui, face à la rue et s'improvisa un surnom quelque peu ridicule.
- Lampa ! Monsieur Lampa .. Daire !
(...) Marcus regarda Burton avec un sourire niais. Elle lui faisait de l'effet cette jolie dame !
- Bien, maintenant que les présentations sont faites, je vais vous présenter plus amplement le dossier.
Très professionnellement, Marcus sortit une pochette de son sac de cuir.
- Donc, si je reprends la requête de ma cliente, celle-ci recherche son ancien compagnon, (...) quel est le prénom de cet horrible individu ?
- Léonard Burton !
Marcus toussota. Il venait de comprendre pourquoi son patron était si gêné et pourquoi il ne devait plus l'appeler par son nom officiel, tout s'expliquait ! Il se rendit compte de la gourde qu'il venait de faire. De peur de perdre son emploi, il joua le jeu.
- Je prends note...




     Le raviveur de souvenirs est un roman relativement court qui se lit très vite, et pour cause, je l'ai lu d'une traite en à peine quelques heures. J'ai pris plaisir à retrouver la plume de l'auteure avec ce livre, je trouve que cette dernière a mûri depuis Bouche Cousue mais n'a toutefois pas encore atteint sa pleine maturité. Que ce soit dans l'écriture d'un thriller ( Bouche cousue ) ou d'un drame teinté d'humour ( Le raviveur de souvenirs ), Chloé Manignal s'en tire plutôt bien.  

      Et si vous décidiez de changer de vie sur un coup de tête ? Et si vous souhaitiez briser votre morne routine afin de la troquer contre quelque chose de plus excitant ? Deux hommes vont un jour opter pour ce plongeon vers l'inconnu – pour le meilleur et pour le pire. Nous faisons donc la connaissance de Marcus et Léonard que le destin va lier par la force des choses. Quelques autres personnages vont venir graviter autour de cet improbable duo, nourrissant l'intrigue et lui conférant presque des allures de thriller teinté de romance.  

     De tous les personnages, Léonard demeure le principal. Son histoire, des plus rocambolesques, le fait apparaît comme un être perdu dans le brouillard de la vie, aveuglé par sa cupidité qui n'a d'égale que son goût très prononcé pour le mensonge. J'ai eu un peu de mal avec cet homme à la recherche – malgré lui – de rédemption, il s'agit avant tout d'un arnaqueur/arnacœur et son passé n'aura de cesse de le poursuivre. À ses côtés, vous comprendrez le choix du titre et nul doute que cela vous fera sourire. Marcus, Isabella et Taline, pour ne citer qu'eux, possèdent également leur zone d'ombre mais cela n'est rien en comparaison de celle de Léonard. Nous nous retrouvons donc avec un ballet de personnages hétéroclites et tous semblent être étroitement liés les uns aux autres.

« La vie était tellement étrange quand on y pensait vraiment ... Il valait mieux la regarder avec un retrait abstrait pour ne pas souffrir de sa dure réalité. »

     J'ai parfois eu l'impression que certaines situations avaient été provoqué, mais je me dis qu'après tout il s'agit d'une fiction, l'histoire ne doit pas obligatoirement être réaliste. Je crois qu'aujourd'hui nous avons un problème avec la notion de réalisme, nous souhaitons que tout soit réaliste, même la science-fiction sinon quoi nous reprochons aux œuvres leur manque de réalisme. Pour en revenir à ce texte, le comique et l'incongruité de certaines scènes pourront vous surprendre, je déplorerais simplement le fait que les référents spatiaux temporels étaient trop peu nombreux, notamment afin de mieux situer l'intrigue.  

      Les idées du livre sont assez originales et bien exploitées, vous allez voir la roulotte de madame Irma revisitée à la sauce Chloé Manignal, ce qui donne quelque chose d'intéressant qui pique notre curiosité. Escroqueries et mensonges vont côtoyer vérité et réalité dans une ambiance parfois pesante et une atmosphère chargée de tension. Je peux vous assurer que lorsque enjeux personnels et professionnels se mêlent, la partie se complique forcément et les intérêts peuvent changer du tout au tout. L'écriture fluide de la jeune auteure ne s'embarrasse pas de détails superflus, nous permettant d'entrer directement dans le vif du sujet.


     Comme évoqué quelques lignes plus haut, ce livre est un drame qui prend des allures de thriller. En effet, plusieurs enquêtes vont venir rythmer et dynamiser le récit. Tout semble être propice au développement d'une intrigue quasi policière d'un côté, sentimentale de l'autre. Chacune d'entre elles est abordée grâce aux thématiques centrales de l'amour et du sacrifice, nourrissant la réflexion autour de questions telles que : jusqu'où sommes-nous prêt à aller par amour ? Qu'est-ce que le véritable amour ? Mais surtout : connaissons-nous réellement celles et ceux que nous aimons et qui prétendent nous aimer en retour ? Ce livre nous prouve que le sacrifice est beau, presque noble, mais certaines personnes vont trop loin, faisant de l'amour une obsession dont ils ne semblent plus rien contrôler.

« J'avais mal d'une absence que je pouvais désormais ressentir et c'est à partir de ce jour là que j'ai compris que le manque pouvait ronger l'âme. »

     J'ai de temps à autre eu le sentiment que tout allait trop vite, que certains événements et relations auraient mérité d'être un peu plus approfondies. On commence à peine à entrevoir certains enjeux que l'on est déjà passé à quelque chose d'autre, en ce sens je crois que j'aurais aimé entrer davantage dans la tête des personnages, pénétrer leurs souvenirs et partager un bout de leur passé. D'une idée de départ originale on est parti dans de nombreuses directions un peu trop vite à mon goût. Malgré cet éparpillement, l'auteure met en avant de nombreux sentiments et valeurs : respect et confiance, absence et responsabilité, c'est une vision de la vie qu'il faut adopter afin de ne pas se laisser engloutir par le train-train quotidien qui rythme souvent nos vies.

    La fin du livre quant à elle est très pertinente et j'ai vraiment adoré sa mise en scène. Elle est originale et résumé l'histoire de manière touchante tout en effectuant un clin d'œil au titre. Cela apporte une touche de tendresse et de douceur dans une histoire qui n'est pas toute rose. Il n'est pas précisé qu'il s'agit d'un épilogue mais c'est tout comme aux vues des fonctions que le chapitre rempli.


     Le raviveur de souvenirs c'est une histoire courte mais dense, un drame aux allures de thriller saupoudré de romance. J'ai passé un bon moment avec ce livre que j'ai dévoré en à peine quelques heures. Faut-il toujours raviver des souvenirs enfouis ? Parfois le passé ne doit-il pas rester bien sagement là où il est ? Vous tenterez de répondre à ces questions en compagnie de Marcus et Léonard, duo improbable qui vous fera vivre une aventure mouvementée. Je pense toutefois que j'aurai davantage apprécié le livre s'il avait été un peu plus étoffé ou si les différentes histoires avaient été un peu moins éparpillées. Le livre s'achève sur une très belle fin, touche de douceur qui ravivera plus d'un souvenir.  

   
     Crédit image :
Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY

9 commentaires:

  1. hum, je ne suis pas plus tentée que cela, mais je ne dis jamais non de manière définitive, sait on jamais.

    RépondreSupprimer
  2. Wahou, elle a l'air superbe cette histoire, tu me fais terriblement envie !

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi pas, je note, sait-on jamais :)

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui est bien avec toi c'est qu'on découvre plein de nouveaux livres et tu donnes envie de lire plein d'auto-édités! Pour l'instant j'essaye de vider ma PAL mais plus tard pourquoi pas tenter ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je passe ma route pour ce livre, merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  6. oh detective j'aurais adore faire ce metier
    le malheur fait souvent commettre des mauvaises choses
    la vie nous donne une autre chance a travers des rencontres des coincidences, la vie est belle pour ca

    RépondreSupprimer
  7. Ça serait pas forcément une belle histoire si c'était réaliste ^^
    On est attachés au réalisme parce qu'on aime pouvoir s'identifier aux personnages, aux scènes et pis tout.
    La SF permet plus d'avoir le monde en plus abstrait et titiller son imagination à mon avis.
    L'histoire a l'air très comique mdr et décorée de la sensibilité de la jeunesse !
    Je pourrais tenter le coup merciiii :)

    RépondreSupprimer
  8. Une belle chronique, à voir si je me laisse tenter :)

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup la couverture et un mélange de thriller avec de la romance je dis oui ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)