Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

7 mai 2017

Sur un air de basse



Paru le 1 décembre 2015

Elle c’est Ambre, une jeune femme de 23 ans, artiste. 
Lui c’est Sacha, jeune homme de 25 ans, bassiste. 
Ils s’aiment en secret, mais pensent que ce n’est pas réciproque.
Cherchant à guetter l’autre sans qu’il le sache, sans qu’elle le sache.
Des flyers dans une boite, des concerts, des sourires, des regards.
Des amis qui vont tout faire pour qu’ils se rapprochent l’un de l’autre.
Une rencontre, un début difficile, un amour.
Mais dans la vie tout ne se passe pas forcément comme on le souhaite.
Tout ne se termine pas forcément bien…
La ville d’Antibes va être témoin de toute cette histoire.
Une histoire d’amour qui comme souvent dans la vraie vie n’est pas toute rose. Parce que les contes de fées n’existent pas dans la vraie vie.
Mais qui a dit que les histoires d’amour sans bleu au cœur sont les plus belles ?

Autoédition     Romance     755 pages





    Je remercie Manue qui a eu la gentillesse de m'envoyer son livre, une histoire écrite avec le cœur qui a pu voir le jour grâce au soutien des internautes. J'ai moi même apporté une petite pierre à l'édifice ( ici ) et je suis heureuse de vous proposer cette chronique aujourd'hui. Ce livre représente beaucoup pour moi – en dehors de ce qu'il raconte en lui-même – il est comme un témoignage de la solidarité mais aussi de la persévérance de Manue pour offrir un livre papier à ses lecteurs.
    Sur un air de basse est un pavé, non non je n'exagère pas, c'est près de 750 pages qui attendent les lecteurs. Même si une telle lecture demande un certain temps, n'ayez crainte, vous passerez un bon moment en compagnie de ses personnages, principaux comme secondaires, vous serez aussi bercés par une douce mélodie, celle de l'ambiance musicale omniprésente dans le livre.
     Le livre est divisé en deux partie qui relatent les points de vue d'Ambre et de Sacha, ainsi le lecteur découvre d'abord celui de la jeune femme puis celui du bassiste. Un superbe dessin (coloré en plus) se situe avant chaque partie. Je comprends le choix de l'auteure de découper ainsi son histoire, mais j'avoue que des chapitres alternant les positions auraient permit de dynamiser un peu plus le récit. J'entends par là que l'histoire racontée sous le point de vue d'Ambre est addictive, on a envie de connaître la suite, alors que pour Sacha les grandes lignes sont déjà tracée car évoquées précédemment avec Ambre, il n'y avait plus la même curiosité, comme si la tension était redescendue d'un cran. Cela dit, le choix de l'auteure me semble justifié dans la mesure où elle garde un certain mystère vis à vis des réactions de Sacha que le lecteur ne découvre que plus tard.
    Manue nous livre une histoire très touchante et délicate, celle de deux âmes sœurs qui peinent à se parler, à se découvrir. J'ai eu l'impression d'assister en quelque sorte à une mise en mot du jeu du chat et de la souris, de "suis moi je te fuis, fuis moi je te suis". Deux tourtereaux à qui on a envie de donner un coup de pouce, on voudrait leur ouvrir les yeux et les mettre dans les bras l'un de l'autre. Vous devinez que rien n'est jamais simple en amour, vous pouvez imaginer autant de scénario que vous voulez, soyez sur que le seul auquel vous n'aurez pas penser va se présenter à vous. L'auteure joue avec l'hésitation de ses personnages, nous fait espérer et douter.
    Je dois vous avouer que j'ai eu envie de secouer les personnages, surtout Ambre! Jeune femme attachante mais un poil trop naïve à mon goût, ce qui a parfois eu tendance à la rendre agaçante. J'avais envie qu'elle arrête de remettre la faute sur les autres et qu'elle se remette un peu en question dans ses réactions. J'ai parfois eu du mal à la comprendre, je l'ai trouvé trop extrême dans certains cas et j'aurai voulu qu'elle laisse l'occasion et le temps aux autres de s'expliquer. Elle m'est apparue un peu comme une fille qui doute trop et ne se fait pas assez confiance. Bien que l'envie de la secouer eut souvent traversé mon esprit, j'ai quand même eu envie de la prendre dans mes bras et de la réconforter ( avec un chocolat chaud!).
   
Sacha quant à lui aurait aussi eu besoin d'être bousculé ( un peu quand même ). Le pauvre bassiste se remettait toujours en question sans jamais penser que l'autre était peut-être en tort. Je voulais l'encourager dans ses efforts et ses démarches, lui dire qu'il devait arrêter de douter, qu'il devait foncer à la place. Je voulais voir sourire ce petit bout d'homme avec des dreads.
    Sur un air de basse c'est une histoire sur l'amour mais pas seulement, l'amitié occupe un place très importante voire primordiale dans le récit. Cela est très étonnant quand on connaît le registre de lecture de Manue, un peu moins quand on a eu l'occasion de parler avec elle. Toujours est-il que de très belles valeurs sont véhiculées à travers les relations entre les personnages, des notions telles que la confiance et la complicité. J'ai vraiment bien aimé m'immiscer dans le quotidien des jeunes amoureux afin de découvrir leur cercle d'amis : Eric, Emy, Charly, Stef et tant d'autres. On voit que l'amitié est un pilier de la vie, une pierre indispensable à la stabilité d'un édifice qui est ici celui de la vie.
    En parlant des amis, j'ai eu une préférence pour le duo Emy/Eric plus que pour le couple Ambre/Sacha, peut-être parce que le lecteur en apprend plus sur eux de manière indirecte, peut-être aussi parce qu'ils sont les amis qui vous veulent du bien et qui feraient tout pour vous savoir heureux. Je ne sais pas mais ce duo m'a séduite.
   Comme le titre du livre l'indique, la musique occupe une place vraiment très importante dans le livre, on assiste à une immersion dans le monde du reggae et des concerts. Ambre est une fan et nous apporte un aspect un peu plus extérieur par rapport à Sacha qui lui est membre d'un groupe ainsi que technicien du son. On découvre donc deux univers proches mais assez différents dans leur conception. Avec nos deux protagonistes principaux et leurs fidèles acolytes nous parcourons les scènes de concerts et nous plongeons dans différentes ambiances.
   L'auteure aime prend le temps de bien décrire les choses, autant au niveau des lieux que des personnages, chacun est décrit avec précision. Manue semble avoir le soucis du détails et je dois avouer qu'il est plutôt plaisant de se représenter facilement les personnages que nous allons suivre pendant 700 pages. De plus, on retrouve beaucoup de précisions sur les jours et les saisons, on retrouve souvent des dates précises. Je pense d'ailleurs qu'à ce sujet il aurait pu être bien de mettre la date en question en gras avant les paragraphes afin de constituer un repère visuel pour les lecteurs – car il n'y a pas de chapitres.
    L'histoire est racontée sous une plume simple et fluide qui semble ne pas se préoccuper du superficiel, Manue va à l'essentiel et cela se ressent dans le style. J'ai toutefois remarqué quelques répétitions, notamment certaines expressions qui reviennent de manière presque récurrente ainsi qu'un goût assez prononcé pour les participes présents. Je pense qu'en ce sens il aurait fallu marquer un peu plus les différenciations entre les deux points de vue, surtout au niveau stylistique afin d'insister sur le caractère et la façon de penser de chacun.
     En définitive il s'agit d'une histoire sympathique et tout en douceur qui nous intègre dans le quotidien de deux jeunes amoureux. Je le recommande aux amateurs de romance et de musique. Ce livre raconte une histoire touchante avec des personnages que l'on a envie de remuer mais auxquels on s'attache.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de ton passage :)