Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

4 févr. 2017

Chroniques lunaires T1 : Cinder





A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.


Editions Pocket ( PKJ )  Science-Fiction / Jeunesse   412 pages 



 
L'impression de pénétrer dans une scène d'un marché interplanétaire comme dans Star Wars nous prend d'entrée de jeu. Mais (rassurez-vous ? ) ce n'est qu'une simple et douce illusion, comme il y en aura beaucoup au fil du récit. Cinder est une cyborg, mécanicienne et peu appréciée d'une partie de sa famille, elle vit aux côtés d'un androïde qui constitue presque sa seule famille. Travaillant d'arrache-pied pour s'offrir quelques outils et les moyens de quitter ce pays qui ne lui sied guère, Cinder ne peut toutefois pas concrétiser ses rêves. La belle-mère, eh oui, la belle-mère, ou plutôt la mère adoptive ici. Figure souvent détestée, par les beaux-garçons dans la société actuelle, par Cinder dans le livre, cette mégère ingrate et ignorante exploite Cinder et ses capacités, ne lui laissant presque rien, se moquant d'elle à tout-va, allant jusqu'à souhaiter sa mort pour l'image qu'elle reflète. Ah, mais quelle famille me direz-vous, eh oui, tout comme dans le conte Cendrillon duquel est inspiré le récit, sauf qu'ici, les deux sœurs ne sont pas liguées contre la jeune femme, seule ( c'est déjà beaucoup) l'une d'entre elles éprouve haine et colère, l'autre n'est que douceur et amour.

Plusieurs éléments sont présents pour donner vie au récit, mais tout se déroule lentement, trop lentement pour le lecteur qui ne désire qu'assouvir sa curiosité. La lécumose fait son apparition, maladie qui ravage tout le monde et dont le nom n'est pas sans rappeler ceux de tuberculose et de leucémie que nous connaissons, toujours est-il que ce fléau est incurable en l'absence de remède. La plus grande menace, plus grande encore que cette maladie, vient de la planète Lune et de ses habitants plus communément appelés "Lunaires". Les lunaires sont des êtres dotés d'une incroyable puissance, leur magnétisme les rend supérieurs aux humains car capables de les contrôler telles de simples marionnettes.

Parlons à présent du prince Kaï, sorte de sex-symbol pour toutes les jeunes fleurs du royaume, il n'en demeure pas moins l'un des représentants de la planète Terre aux yeux des lunaires. Ce jeune homme va être amené à rencontrer Cinder, notre mécanicienne cyborg afin de lui soumettre un androïde en réparation, et pas n'importe quel androïde, ce dernier contient des informations confidentielles. Ainsi les deux personnages vont multiplier les rendez-vous, tension et tentation sont palpables, mais la lécumose va venir mettre un terme au jeu du chat et de la souris. En effet, l'une des sœurs de Cinder tombe malade, et afin de la sauver, la belle-mère rageuse ne trouve pas de meilleure option que d'envoyer Cinder comme cobaye pour tester des remèdes, ce qui revient à la conduire aux portes de la mort. Les cyborgs sont les principaux cobayes pour ce genre d'expérience, étant considérés comme inférieurs aux humains à cause de leur difformité.

L'histoire semble bien partie pour être intéressante mais le style rampant et simpliste de l'auteure ne captive pas, le récit prend des longueurs inutiles et se perd dans la foule d'informations. Le lecteur a l'impression de pédaler dans le vide, toujours dans l'attente d'un rebondissement ou d'une révélation. En plus de cette impression de sur-place, de très minces indications quant à la localisation ( New-Beijing ) et au temps nous sont données, juste de quoi se faire une grossière représentation du cadre spatio-temporel de l'histoire, pas assez pour assouvir notre appétit.
Malgré le ( petit ? ) désagrément du style, l'histoire n'en reste pas moins intéressante, l'évolution de Cinder face à ce qu'elle apprend fait d'elle un personnage remarquable et étonnamment séduisant. Elle tente petit à petit de prendre du recul face à son existence, les dilemmes n'aidant pas, afin de réaliser les meilleurs choix possibles pour le bien-être de tout le monde.
En définitive ce livre dresse un portrait peu glorieux des cyborgs dans la société, traités comme des parias, la guerre entre lunaires et terriens n'a jamais été aussi proche et la lécumose ravage la planète. La fin de l'histoire, où révélations et rebondissements se mêlent (enfin!) nous invite à lire la suite.  


8 commentaires:

  1. Une lecture en demi-teinte on dirait... j'ai adoré ce livre, et les suites aussi. Il me reste le dernier à lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Ça fait un moment que ce livre traine dans ma PAL, je ne suis pas certaine de vraiment aimer et ton avis tend à me confirmer cela !

    RépondreSupprimer
  3. En faite c'est une version de cendrillon, ça peut-être intéressant et original en tout cas.

    Sinon oui pour la nouvelle année j'ai décidé de changer des choses. Les articles sont en 4 parties en faite, ya les infos sur le livre, le résumé et un extrait, mon avis et les questions et l'image affaire classée ou l'interview de l'auteur si je l'ai faite.
    Je met petit à petit tout le blog à jour.

    Si tu lis le livre j'espère qu'il te plaira en tout cas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je savais pas du tout... moi et l'anglais voilà quoi... mais je sais pas le résumé et l'image de couverture ça m'a tout de suite fait pensé à ça lol

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas ce texte, joli choix!

    >> Oui, c'est Fauve, à peu près tous les textes sont magnifiques mais celui-là est un de mes favoris !
    Une de mes amies a lu Cinder et l'a beaucoup apprécié mais je ne suis pas sûre de réussir à m'attacher de quelque manière que ce soit aux cyborgs, j'ai un peu de mal avec tout ce qui est robotique dans mes lectures... :/
    (Je tiens juste à me resituer... Je ne sais pas si tu te souviens mais j'étais LaJeuneFilleALaPLume sur Skyrock ;))

    RépondreSupprimer
  5. Un de mes sagas préférées ♥ J'adore cet univers et les personnages. Avec une préférence pour le tome 3.

    RépondreSupprimer
  6. J'avais beaucoup apprécié ce premier tome et je suis entrain de lire le deuxième **

    RépondreSupprimer
  7. Je suis assez d'accord pour dire qu'il y a des longueurs mais je ne crois pas qu'elles soient inutiles.
    De tome en tome, les choses se mettent en place et les petites choses du premier tome prennent un autre sens.

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)