Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

14 juil. 2015

Rapport Minoritaire



RESUME


Washington, 2054. John Anderton est membre de Précrime, une unité gouvernementale utilisant les dons de prescience de trois mutants, les précogs, pour arrêter les criminels avant leur passage à l'acte. Avant même qu'ils aient imaginé de passer à l'acte.
Anderton a une confiance aveugle dans les prédictions des précogs. Mais quand, chasseur devenu gibier, il se retrouvera lui-même accusé du meurtre d'un homme qu'il n'a jamais rencontré, il lui faudra découvrir les véritables rouages de Précrime pour prouver son innocence.



Science-Fiction
Nouvelle
Folio SF
V.O


Un peu plus sur l'auteur
Philip K.Dick est un auteur américain connu et reconnu dans l'univers de la science-fiction. Un grand nombre de ses œuvres a été adapté au cinéma, ce fut notamment le cas de Minority Report, ou encore Total Recall. Il est décédé en 1982, laissant derrière lui un univers qu'il me tarde de découvrir.






Rapport Minoritaire, j'avoue préférer le nom originel ( Minority Report ) est une incroyable nouvelle avec des personnages réalistes. Que ce soit John, sa femme ou encore l'ex général de l'armée. Cette nouvelle délivre de nombreux messages et cache de nombreux symboles. Il s'agit d'un récit vraiment court mais extrêmement intéressant mais surtout enrichissant. K.Dick parvient à plonger le lecteur dans une autre dimension, un monde où semble régner en maître 3 Pre-Cog. Les Pre-Cog sont des humains, tout ce qui peut sembler banal, excepté le fait qu'ils sont capables de prédire l'avenir, et plus particulièrement les meurtres, Ce sont des devins du crime. Ils prédisent les meurtres à venir.
Le personnage principal, John Anderton, est le directeur de l'agence PreCrime. Il s 'agit d'une organisation qui lutte contre le crime, notamment grâce aux visions des 3 Pre-Cogs. Ainsi John et son équipe sont en mesure d'arrêter les potentiels assassins. Mais c'est justement là qu'un problème se pose. Dans sa nouvelle, K.Dick dénonce les abus d'un tel système que beaucoup considèrent comme idéal. Il met en relief les limites et les dérives d'une telle organisation régissant le monde. En effet, ce système n'est pas fiable à 100%, ainsi des innocents peuvent être envoyés en prison sans aucun moyen de prouver leur innocence. Le tout est superbement bien décrit, mettant en scène une incroyable machination.
L'auteur possède une plume à la fois simple et captivante. Dans un récit relativement court, il parvient à récréer un univers tout entier et des personnages complets, tant au niveau du physique que du caractère. Je suis fascinée par le travail de cet auteur. J'ai voyagé en lisant, un fabuleux voyage dans le futur, et un futur pas si lointain, plutôt réaliste même. 
Tout au long du récit, le lecteur est amené à douter quant au motif d'un tel acharnement contre John, mais surtout quant à l'identité de la personne orchestrant tout cela. Serait-ce sa femme ? L'ex général ou quelqu'un d'autre ? L'auteur parvient à garder un certain mystère, semant le trouble dans notre esprit. Très finement joué. J'ai réellement été fascinée par cette nouvelle.

6 commentaires:

  1. La nouvelle à l'air aussi bien que le film, mais je vais rester sur le film lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, et je ferais pareil à ta place :)

      Supprimer
  2. Je te conseille volontiers "Le Maître du Haut Château" de ce même auteur. Je n'ai pas lu Minority Report mais j'adorais le film à une époque, le genre de trip futuriste avec prédications qui me bottait complet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note, merci ! :)
      Le film est vraiment pas mal... quand on n'a pas lu la nouvelle :)

      Supprimer
  3. J'adore le film, du coup je découvrirai bien la nouvelle tiens !!! D'autant que je plussoie pour "Le Maître du Haut Château" un super Philip K.Dick ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je pense que la nouvelle ne peut que te plaire ! :)

      Supprimer

Merci de ton passage :)