Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

27 juin 2015

Le samedi c'est pique-nique


Le samedi, jour de réunion, rassemblement. Revoir les proches, les amis, discuter et rire, sortir. C'est article a le même principe. Voir faire découvrir des choses, des petits riens comme de grands riens, comme aussi de superbes artistes, sans sortir de chez vous. Sympa non ?



Et si nous commencions cet article avec une petite musique ? Laissez-moi vous proposer une chanson qui me met le sourire aux lèvres depuis quelques temps : Orchestra - The Servant ♪ Je ne saurais dire ce que j'aime exactement dans cette musique, sans doute le simple fait qu'elle me fasse voyager... Fermez les yeux et laissez-vous prendre par la mélodie.


Le Comte de Monte-Cristo

J'ai également décidé de vous parler d'une adaptation récemment visionnée. Il s'agit du Comte de Monte-Cristo, ou plutôt, la vengeance du Comte de Monte-Cristo, un film de Kevin Reynolds, disponible sur YouTube. Ce film retrace bien les grandes lignes du récit, mais omet bien sûr de nombreux éléments. L'histoire est très simplifiée, l'intrigue épurée, on reconnaît les personnages mais les liens qui les unissent les uns aux autres sont évidemment beaucoup moins travaillés. J'ai été quelque peu déçue de la fin qui est bien trop éloignée du roman à mon goût. 


Cette adaptation du chef-d'œuvre d'Alexandre Dumas est la seule que j'ai regardée jusqu'à présent, mais il en existe de nombreuse, peut-être me laisserais-je un jour tenter.. Vous pouvez voir une image du tournage, prise sur le site Allociné. Je dois avouer que l'œuvre d'Alexandre Dumas est tellement fascinante qu'il apparaît comme logique que les réalisateurs s'y intéressent. Je ne suis pas douée pour écrire des critiques de films, c'est pourquoi je n'ai effectué d'une courte comparaison. Le livre reste à mes yeux une merveille, une pépite, ce film la rend accessible à tous. 


Depuis plusieurs semaines, je ressens comme le besoin de lire en anglais. J'ai donc décidé de sauter le pas et voici qu'aujourd'hui même je termine deux nouvelles en édition bilingue : Minority Report et We Can Remember it for You Wholesale de Philip K. Dick. Cette édition a su ravir la lectrice que je suis. J'ai pu lire en anglais et comprendre ce que je lisais, quoi de plus formidable ? Je compte bien renouer l'expérience avec d'autres livres de la collection. Ce qui au départ ne devait être qu'un test constitue désormais une sorte de motivation pour poursuivre dans la lecture en anglais. Je suis enchantée d'être parvenue à lire les deux nouvelles, mais je suis également déçue qu'elles aient été si courtes, j'aurais aimé prolonger le plaisir. 
Je ne peux que vous recommander cette expérience, à la fois unique et enrichissante !



2 commentaires:

  1. J'adore cette chanson de The Servent, elle est trop belle :D
    J'ai vu une adaptation avant de lire le livre, mais je pense que si je regarde cette même adaptation après l'avoir lu, elle me plairait peut-être moins :)

    RépondreSupprimer
  2. Elle est tellement entraînante, mélancolique, tout à la fois ! :D
    Ah c'est fort possible >.<

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)