Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

27 avr. 2015

Le Portrait de Dorian Gray

• Résumé •


Par la magie d'un voeu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de la jeunesse. Seul son portrait vieillira. Le jeune dandy s'adonne alors à toutes les expériences, s'enivre de sensations et recherche les plaisirs secrets et raffinés. "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais", "il faut guérir l'âme par les sens, guérir les sens par l'âme".

Oscar Wilde voulut libérer l'homme en lui donnant comme modèle l'artiste. Pour se réaliser, il doit rechercher le plaisir et la beauté, sous toutes ses formes, bien ou mal. L'art n'a rien à voir avec la morale. Dans une langue raffinée, l'auteur remet en question la société, le mariage, la morale et l'art. Ses propos sont incisifs et humoristiques. Ce livre scandalisa l'Angleterre victorienne, Oscar Wilde fut mis en prison pour avoir vécu ce qu'il écrivait. Au siècle suivant, Proust, Gide, Montherlant, Malraux ont contribué à la célébrité du génial écrivain.

Le Livre de Poche ( classique )     285 pages         Classique

Lu dans le cadre de mon challenge :




Informations sur l'auteur...

Oscar Wilde est un auteur du XIX siècle, né en 1854. Il est Britannique d'origine Irlandaise. Son roman Le Portait de Dorian Gray soulève une tempête de critiques, prétextant que le roman va contre la morale. Il a écrit de nombreux ouvrages, poésie, théâtre, nouvelle, roman et même essai. Nombre de ses œuvres ont été adaptées au cinéma. 

Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre en débutant cette lecture. Étrange pour un classique ? Pas tout à fait... à dire vrai, je ne lis que très peu de classique, honte à moi ! Toujours est-il que c'est sans a priori que je me suis plongée dans ce livre. Je dois vous avouer en être ressortie conquise, sous le charme de ce classique britannique.
Dès les premières pages l'histoire captive. Un peintre, tout ce qu'il y a de plus ordinaire, va réaliser en la compagnie d'un jeune éphèbe un tableau de toute beauté. La reproduction exacte de la perfection émanant de Dorian Gray. Un chef-d'œuvre comme nul autre pareil. C'est à partir de cet instant que l'histoire commence. La beauté de Dorian seule ne guide pas le lecteur, l'évolution du jeune homme, notamment grâce à sa rencontre avec Lord Henry va pimenter le récit.  
J'ai aimé les différents personnages, leur caractère mais surtout leur manière de penser. Les dialogues étaient plus qu'enrichissants et je ne me lassais pas de découvrir les plus intimes pensées de chacun. C'était un régal que d'imaginer Dorian parler à Lord Henry. Leurs discussions  animées et passionnées sont comme de petites leçons de morale, de touches de philosophie qu'il faut savoir attraper en plein vol. J'ai été subjuguée par les protagonistes de l'histoire.
Dorian Gray est vraiment une personne étrange, captivante, mystérieuse. Il dégage quelque chose d'irréel, de surnaturel. Décrire Dorian Gray semble impossible tant cette personne m'apparaît comme inqualifiable, indescriptible. Nous ne pouvons que constater son évolution, simple spectateur des bouleversements de sa vie. Nous le découvrons naïf, l'abandonnons à cet état et le retrouvons tout autre. Un parcours passionnant qui ne nous est pas raconté de façon linéaire. 
Oscar Wilde décrit avec perfection l'Angleterre du XIX, je me représentais très bien les lieux et les personnages, découvrant les us et coutumes de l'époque, me délectant des habitudes anglaises. La plume de l'auteur est exquise, les mots glissent d'eux-mêmes, j'avais l'impression de flotter sur un petit nuage de thé. C'était un délice que de tourner les pages ( et ce même sur une liseuse ) et de savourer pleinement l'écriture fluide et poétique de l'auteur. Je me sentais imprégnée du poids de chaque mot, comme s'ils me transportaient, m'atteignaient au plus profond de mon être. 
J'ai adoré l'histoire du tableau, du Portrait de Dorian Gray. Il est à la l'origine même de l'évolution du personnage et il est impressionnant de voir à quel point un simple objet, une simple pensée peut avoir de l'influence sur le futur. Un malheureux soit prononcé et c'est votre destin qui est scellé. Une histoire originale, délicieuse, enrichissante.
En définitive j'ai adoré ce roman, je regrette même de ne pas l'avoir lu avant ! Je pense que Le Portrait de Dorian Gray est le genre de livre que l'on pourrait relire encore et encore. Une plume exquise, un univers captivant, des personnages attachants et originaux, ce roman est une merveille.  
Toute réussite nous attire un ennemi. C'est la médiocrité qui entraîne la popularité.

En face se trouvait la duchesse de Harley, une femme pourvue d'une nature et d'un caractère admirables, très aimée de tous ceux qui la connaissaient, et dotée de cette ampleur architecturale de proportions à laquelle les historiens contemporains donnent, quand il ne s'agit pas de duchesses, le nom de corpulence.


19 commentaires:

  1. C'est décidé !!! Il faut que je le lise très vite, et ta chronique a été l'impulsion décisive qu'il me fallait, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente si mon billet t'a décidé ! J'ai passé un délicieux moment avec ce classique *,*

      Supprimer
  2. Je suis contente de lire une chronique si positive car j'ai adoré ce classique! Tu me donnes envie de le relire malheureusement j'ai peur de ne pas trouver le temps avant plusieurs mois :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends ! Je pense que je le relirai d'ici quelques années ;)

      Supprimer
  3. C'est sympa de se mettre aux classiques, il faudrait que je fasse ça aussi ! J'ai vu tellement d'adaptation télé de l'histoire ou de reprises mais il faudrait que je tente l'original !

    RépondreSupprimer
  4. Ce classique ne m'a jamais réellement tenté mais ton avis me donne envie de le découvrir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il fait parti des incontournables :)

      Supprimer
  5. moi j'ai vu le film et cela ne m'a pas plu plus que ça. Du coup j'hésite sur le livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aie >.< J'ai peur d'être déçue par le film dans ce cas..

      Supprimer
  6. Je me lance dans Wilde cette semaine pour ma part, avec De profundis. Je l'ai acheté en anglais car je préfère les versions "originales" dès que possible. Il faudra que je lise Dorian Grey aussi, un de ces jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ton avis là dessus alors ! J'aimerais lire en anglais les classiques, mais je n'ai pas un assez bon niveau pour l'instant :/

      Supprimer
  7. J'avais l'intention de relire Le portrait de Dorian Gray, mais cette fois dans une version non censurée, pour ton challenge, mais en ce moment je manque de motivation (j'ai d'ailleurs une chronique en retard pour la session précédente !!)...
    Ma 1ère expérience avec Dorian Gray remonte au visionnage d'un téléfilm des années 80 où Dorian était joué par... une femme (vivivi)... et ça n'est que bien des années plus tard que j'avais lu le roman. Je l'avais adoré. Il faudrait vraiment que je le relise...
    En tout cas, je suis d'accord avec toi quand tu parles de l'aspect irréel de Dorian ! Cette nature est très bien rendue par l'écriture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ce n'est rien pour la chronique en retard,je crois que beaucoup sont dans le même cas que toi ^^
      Et moi il faudrait que je regarde ce téléfilm ! ;)
      C'est vraiment incroyable de voir à quel point l'auteur joue avec son personnage, ravie de trouver quelqu'un qui partage le même point de vue :D

      Supprimer
  8. Déjà que le film me tentait bien, le livre me tente encore plus! Donc je pense lire le livre avant de voir le film :)

    RépondreSupprimer
  9. Un classique que j'ai étudié en anglais l'année dernière, je m'étais promi de le lire et depuis... je ne me le suis même pas encore procurer tssss !

    RépondreSupprimer
  10. J'avais totalement adoré ! Tout comme le film !

    RépondreSupprimer
  11. J'adore ce grand classique :)

    RépondreSupprimer
  12. Je l'ai dans ma PAL, mais les classiques m'ont toujours rebuté... Cependant un jour je le lirai !

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)