Dernières chroniques sur le blog

Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image Heberger image

1 juil. 2014

J'ai englouti La Ligne Noire




COUVERTURE


Il existe, quelque part

en Asie du Sud-Est,

entre le tropique du Cancer,

et la ligne de l'équateur,

une autre ligne.

Une ligne noire

jalonnée de corps et d'effroi..


606 pages


La couverture de ce roman n'est pas spécialement jolie, mais peu importe, elle m'a terriblement intriguée ! je voyais bien des formes végétales, des tiges, du vert et du bleu, mais à quoi cela correspondait exactement ? Je n'en avais aucune idée et à vrai dire, je m'en moquais un peu... Finalement, cette couverture se révèle être un élément-clé de l'histoire ! Le titre quant à lui m'a charmée. Après La Ligne verte de Stephen King, voila que je m'aventure en terrain noir, obscur... J'avais donc hâte de découvrir ce roman, d'autant plus que le résumé avait tout pour me séduire !

Ce roman s'est avéré captivant, de long en large. La Ligne Noire nous offre une incroyable promenade romanesque à travers les yeux de Marc, un singulier homme dont le destin ne cesse de nous impressionner. Ce récit est découpé en 3 parties distinctes que sont Le contact, le voyage et le retour. Chacune de ces différentes parties retrace un épisode de la vie de Marc, de son histoire actuelle, son aventure plus que palpitante. En effet, ce livre comporte de nombreux atouts. L'écriture est fluide, agréable et les tournures de phrases, même abordant des sujets sensibles, sont joliment amenées. On ressent ainsi toute la maîtrise de l'auteur en ce qui concerne l'art d'écrire. Pour ce qui est du fond du récit, on ressent très fortement cet ancrage au Mal, à tout ce qui y touche. L'auteur va nous faire parcourir des milliers de kilomètres à la recherche d'un tueur en série, un apnéiste sévissant à travers l'Asie du Sud-Est. 

Ce roman, bien qu'étant en pavé de 600 pages, se lit à une vitesse fulgurante tellement l'histoire est prenante. De rebondissements en découvertes, le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer. Des centaines de questions bouillonnent dans son esprit, nous torturant presque mentalement... L'on voudrait tout savoir, tout comprendre, forcer les choses, faire avancer le temps plus vite. Pourtant, la cadence pour dévoiler les indices est idéale. Tout était donné dans un bon timing, nous offrant ainsi les réponses aux questions tant attendues ! Chaque découverte est superbement bien amenée, analysée, nous laissant suffisamment de temps pour tout assimiler. 

Pour ce qui est des personnages, chacun avait un rôle bien défini, une personnalité propre à son histoire. J'ai particulièrement aimé Marc, le personnage principal. Sa quête de découvrir le Mal en profondeur, son obsession pour ce qui est obscur m'a rappelé à quel point je peux être noire dans mes écrits. Je m'identifiais à lui, voulant à mon tour déceler les indices, les codes laisser çà et là. Car une fois l'œuvre commencée, je n'avais plus envie de la lâcher... Faisant parfois des pauses pour tout analyser, essayer de comprendre la signification de certaines expressions, me mettant dans la peau de Marc l'enquêteur, le journaliste.

L'histoire elle-même est incroyable. Je ne saurai la qualifier. Ineffable. Ce roman est à la fois bouleversant et cruel. Il nous montre une forme du Mal et nous donne plus que fortement envie de découvrir d'autres formes. J'avais tellement hâte de finir ce livre, de savourer la fin qui est assez surprenante et fichtrement bien tournée. Vous l'aurez sans doute compris, j'ai littéralement englouti chaque page de ce récit.

La Ligne Noire est tout à fait le genre de roman que l'on a pas envie de lâcher avant l'épisode final !


6 commentaires:

  1. Bonjour, à mon tour de venir faire un tour dans ton antre ! J'ai lu celui-ci il y a peu de temps et comme toi j'ai été captivé par l'histoire, la moiteur des lieux a renforcé le malaise, le bizien sur lequel tu as laissé un commentaire pourrait te plaire, il est dans le même genre... bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. Pas de soucis pour La ligne noire :) ce n'est pas de ta faute si je n'arrive pas à me mettre dans le roman :/

    RépondreSupprimer
  3. c'est mon préféré de cet auteur

    RépondreSupprimer

Merci de ton passage :)